EVOCATIO, religion romaine

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme latin « evocatio » désigne, dans le monde romain, l'acte de procédure religieuse par lequel les dieux d'une cité ennemie sont sollicités, au moment de l'assaut final, d'« abandonner le territoire, les temples, les cultes et la ville » de l'ennemi, pour accorder leur préférence « au territoire, aux temples, aux cultes et à la ville » de Rome. Il s'agit là d'une opération plus juridique que magique : c'est un contrat en bonne et due forme que le général romain propose aux dieux de l'ennemi, prenant de son côté l'engagement par un vœu de leur élever un temple et de leur consacrer des jeux s'ils acceptent le marché. Les termes de la demande sont ceux de toute convention religieuse proposée à un partenaire divin : « Je vous demande, je vous prie et implore votre gracieuse intervention. » Comme dans tout acte religieux, ces termes combinent le recours au droit strict — precor, c'est-à-dire « je présente une demande légitimement fondée » — et la notion du « charme » à exercer sur les dieux, aussi bien que la conscience de ce qu'il y a de purement gracieux (venia) dans l'acceptation divine.

Si la formule exacte de ce type de contrat nous a été conservée par un compilateur du ive siècle, nous ne savons en revanche que bien peu de chose sur l'usage qui a pu en être fait au cours de l'histoire de Rome. Le texte qui nous est parvenu s'applique, dans sa formulation littérale, à la prise de Carthage par Scipion Émilien en ~ 146 ; mais il est loin d'être sûr que ce général ait « évoqué » les dieux de Carthage : aucun document historique en tout cas n'y fait allusion. La seule circonstance où l'on puisse penser que l'evocatio a été pratiquée est la prise de Véies en ~ 396 : d'après Tite-Live (V, 20 et 21), la Junon de Véies (sans doute une étrusque Uni) fut évoquée par Camille et installée à Rome sur l'Aventin. Le développement que Tite-Live a donné à ce récit laisse l'impression d'un événement assez exceptionnel ; si l'evocatio avait systématiquement é [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  EVOCATIO, religion romaine  » est également traité dans :

ROME ET EMPIRE ROMAIN - La République

  • Écrit par 
  • Raymond BLOCH
  •  • 10 921 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'expansion de Rome en Italie »  : […] Le travail historique permet aujourd'hui de suivre avec plus d'exactitude la progression lente et difficile de la conquête romaine. Derrière les récits souvent épiques de l'annalistique se profile une réalité moins facile et surtout moins glorieuse. Le départ des Étrusques du Latium provoque un affaiblissement de Rome qui, faisant partie de la Ligue latine, doit suivre la politique de cette ligue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome-et-empire-romain-la-republique/#i_50816

Pour citer l’article

Jean-Paul BRISSON, « EVOCATIO, religion romaine », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/evocatio-religion-romaine/