ÉTIENNE DE BLOIS (1097 env.-1154) roi d'Angleterre (1135-1154)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi d'Angleterre (1135-1154), né vers 1097, mort le 25 octobre 1154 à Douvres. Il tenta en vain de consolider son pouvoir pendant la guerre civile qui suivit son usurpation du trône.

Étienne de Blois est le fils d'Étienne, comte de Blois et de Chartres, et d'Adèle, fille de Guillaume le Conquérant. Il est élevé par son oncle le roi Henri Ier Beauclerc et reçoit de vastes terres en Angleterre, en Normandie et dans le comté de Boulogne. Il s'engage, avec d'autres puissants seigneurs, à soutenir Mathilde, prétendante au trône et fille d'Henri. Nombre de nobles anglais ne veulent pas d'une femme au pouvoir et les sujets normands d'Henri voient d'un mauvais œil son mariage à l'Angevin Geoffroi Plantagenêt. En conséquence, après la mort d'Henri en décembre 1135, les seigneurs et évêques les plus puissants accueillent favorablement Étienne de Blois lorsqu'il traverse la Manche pour réclamer la couronne. Malgré son serment de fidélité envers Mathilde, il usurpe le trône en sa faveur, d'où son surnom d'« Usurpateur ». En échange du soutien du pape, Étienne de Blois laisse l'influence papale prendre de l'ampleur dans les affaires politiques anglaises.

Étienne est courageux et énergique, mais sa nature affable et douce l'empêche de devenir un chef ferme. Le déchaînement de ses mercenaires flamands et les mesures désespérées qu'il prend pour mettre en place un parti qui lui serait fidèle ne fait que lui aliéner les barons anglo-normands. En 1138, le demi-frère de Mathilde, le puissant Robert, comte de Gloucester, prend les armes pour défendre la cause de Mathilde. Étienne de Blois commence par remporter plusieurs victoires, mais il perd le soutien de l'Église lorsqu'il fait arrêter l'évêque Roger de Salisbury et ses proches.

Mathilde en profite alors pour envahir l'Angleterre en septembre 1139. Chevaleresque, Étienne de Blois la fait escorter jusqu'à Bristol. Elle parvient à prendre le contrôle de la quasi-totalité de l'ouest de l'Angleterre. Au début de 1141, les Angevins capturent Étienne pendant la bataille de Lincoln. Mathi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  ÉTIENNE DE BLOIS (1097 env.-1154) roi d'Angleterre (1135-1154)  » est également traité dans :

DAVID Ier (1084 env.-1153) roi d'Écosse (1124-1153)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 545 mots

en 1167) comme l'héritière d'Henri Ier d'Angleterre. À partir de 1136, il se bat sous ses couleurs contre Étienne de Blois, qui succède à Henri en décembre 1135, espérant y gagner le Northumberland. Lors d'une trêve conclue avec le roi Étienne en 1136, David Ier obtient le Cumberland et transmet Huntingdon à son fils, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-ier/#i_49943

HENRI Ier BEAUCLERC (1068-1135) roi d'Angleterre (1100-1135)

  • Écrit par 
  • C. Warren HOLLISTER
  • , Universalis
  •  • 746 mots

1133, le futur Henri II. À la mort d'Henri Ier, son neveu favori, Étienne de Blois, s'empare du trône anglais, passant outre le droit de succession de Mathilde. Cette dernière envahit alors l'Angleterre, déclenchant une guerre civile qui prendra fin à la mort du roi Étienne et avec l'accession incontestée d'Henri II au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-ier-beauclerc/#i_49943

Pour citer l’article

« ÉTIENNE DE BLOIS (1097 env.-1154) roi d'Angleterre (1135-1154) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/etienne-de-blois/