ESSAI POUR LES CONIQUES (B. Pascal)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le premier écrit scientifique de Blaise Pascal (1623-1662) – Essai pour les coniques, composé avant qu'il ait atteint l'âge de dix-sept ans et publié à Paris en février 1640 – révèle aux savants de l'époque le génie précoce de son auteur. Adoptant la méthode proposée par Girard Desargues (1591-1661) de considérer les cercles, les ellipses, les paraboles et les hyperboles comme engendrés par la section d'un cône, Pascal, poussant beaucoup plus loin les applications de ce point de vue, montre une puissance d'invention exceptionnelle. Dans ce court essai, il annonce quelques résultats qu'il a obtenus, mais sans fournir aucune démonstration. Géomètre pur, il substitue à une analyse générale et abstraite un raisonnement déduisant les propriétés d'une figure complexe comme des modifications et ressemblances d'une figure plus simple. Ainsi les propriétés d'un cercle induisent celles des courbes obtenues par projections ; le célèbre théorème de l'hexagramme mystique figure comme premier lemme dans le cas du cercle et il est généralisé à toutes les coniques dans le troisième lemme.

Blaise Pascal

Blaise Pascal

photographie

Le Français Blaise Pascal (1623-1662). Philosophe, théologien et homme de lettres, Pascal fut également homme de science. On lui doit l'invention d'une machine arithmétique et la conception du baromètre, de la seringue et de la presse hydraulique. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « ESSAI POUR LES CONIQUES (B. Pascal) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/essai-pour-les-coniques/