ÉQUITATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Si le cheval a fait longtemps partie de la vie de l'humanité — le superbe équidé peint sur les parois de Lascaux étant devenu l'instrument de déplacement, de guerre ou de trait, du nomade des steppes, du chevalier du Moyen Âge, du paysan ou du conducteur de diligences —, l'apparition du cycle puis de l'automobile semblaient annoncer sa fin. La codification sportive, au contraire, lui a donné en quelque sorte une seconde existence.

On ne parlera pas ici des courses ni des paris auxquels elles donnent lieu, mais des différents types d'épreuves régis pour l'essentiel par la Fédération équestre internationale (fondée en 1921), ainsi que d'un certain nombre de jeux. Les sports équestres mettent en valeur, selon les disciplines pratiquées, la rapidité, la précision, l'endurance.

Le concours hippique — longtemps appelé « jumping » en hommage plus ou moins voulu à un certain style anglo-saxon, et aux « steeple-chases » campagnards d'antan, avec leurs obstacles artificiels érigés à l'intérieur d'une enceinte — donne lieu à des classements individuels et par équipes. Des cavaliers tels que les Allemands Hans Günter Winkler, Paul Schockemöhle et Ludger Beerbaum, les frères italiens Piero et Raimondo d'Inzeo, les Brésiliens Nelson Pessoa et son fils Rodrigo Pessoa, les Français Pierre Jonquères d'Oriola (champion olympique en 1952 à Helsinki, puis en 1964 à Tōkyō) et Pierre Durand (champion olympique en 1988 à Séoul) multiplièrent les succès. Le Canadien Éric Lamaze a remporté l'épreuve aux Jeux de Pékin en 2008. Un calendrier de plus en plus touffu relie entre eux les concours internationaux du plus haut niveau (C.H.I.O.). Des Championnats mondiaux (depuis 1953), ainsi que la Coupe du monde créée en 1979, permettent de confronter les diverses écoles.

Pierre Jonquères d'Oriola

Pierre Jonquères d'Oriola

Photographie

Le cavalier français Pierre Jonquères d'Oriola remporte ici le titre olympique individuel de saut d'obstacles en 1964. Il avait déjà conquis la médaille d'or en 1952. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le dressage est bien différent. Selon une codification et une durée précises, le classement résulte de la notation des figures effectuées aux différentes « allures » par le cavalier ou la cavalière, en parfait accord avec son compagnon [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : écrivain, directeur du Musée du sport français, membre de l'Académie internationale olympique

Classification


Autres références

«  ÉQUITATION  » est également traité dans :

DURAND PIERRE (1955- )

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 174 mots

Cavalier français né le 16 février 1955. On ne peut évoquer la carrière de Pierre Durand sans l'associer étroitement à son petit cheval, Jappeloup-de-Luze, tellement ils représentent l'harmonie du couple cavalier-cheval. Pourtant, en 1984, à Los Angeles, Pierre Durand est désarçonné par sa monture lors des jeux Olympiques. Quatre ans plus tard, à Séoul , la revanche est éclatante : après un sans-f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-durand/#i_94123

ÉQUESTRE ART

  • Écrit par 
  • Michel HENRIQUET
  • , Universalis
  •  • 7 167 mots
  •  • 1 média

Né du combat, l'art équestre est, comme la guerre selon le mot de Bonaparte, « un art tout d'exécution ». Les rôles respectifs du cavalier et du cheval, à la guerre, voulaient que le premier pût disposer du second avec maîtrise et sûreté, sous peine de mort. Un tel enjeu devait nécessairement conduire au plus grand perfectionnement possible ; perfectionnement non académique, dont il reste quelque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-equestre/#i_94123

HANDISPORT

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 7 667 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Sports d'été »  : […] À l'instar des jeux Olympiques, l' athlétisme est la discipline reine des jeux Paralympiques. Les épreuves sont ouvertes à de multiples handicapés (paraplégiques, tétraplégiques et assimilés, amputés, déficients visuels, infirmes moteurs cérébraux). Des épreuves d'athlétisme figurèrent aux Jeux internationaux de Stoke Mandeville en 1952 ; l'athlétisme est sport paralympique depuis la première édit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/handisport/#i_94123

JONQUÈRES D'ORIOLA PIERRE (1920-2011)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 722 mots

Pierre Jonquères d'Oriola demeure le plus célèbre cavalier français. Il a notamment remporté deux fois le concours individuel de saut d'obstacles aux jeux Olympiques (1952, 1964) – un exploit unique . Homme au caractère entier, personnage haut en couleur, bon vivant, il n'hésitait pas à afficher publiquement ses idées, ce qui l'a conduit à se rapprocher un moment de l'extrême droite française. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-jonqueres-d-oriola/#i_94123

MELBOURNE (JEUX OLYMPIQUES DE) [1956] - Contexte, organisation, bilan

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 232 mots

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, le C.I.O. semble vouloir accélérer sa propre histoire et tenter d'oublier la grande Histoire. Dès 1946, il confie à Londres l'organisation des jeux Olympiques d'été de 1948, les « Jeux de l'espoir ». Un an plus tard, le Comité désigne Helsinki ville d'accueil des Jeux d'été de 1952 – dont on ne sait pas encore qu'ils constitueront une inoubliable réussite  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/melbourne-jeux-olympiques-de-1956-contexte-organisation-bilan/#i_94123

PAHUD DE MORTANGES CHARLES FERDINAND (1896-1971)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 361 mots

Le Néerlandais Charles Ferdinand Pahud de Mortanges fut l'un des plus brillants cavaliers de l'histoire. Il remporta quatre médailles d'or et une médaille d'argent aux jeux Olympiques, de 1924 à 1932. Né le 13 mai 1896 à La Haye, Charles Ferdinand Pahud de Mortanges est un spécialiste du concours complet, compétition qui se déroule sur trois jours et comporte une épreuve de dressage, un parcours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ferdinand-pahud-de-mortanges/#i_94123

PENTATHLON MODERNE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 454 mots

Compétition sportive associant cinq disciplines (tir, escrime, natation, équitation, course à pied). Lors des jeux Olympiques de la Grèce antique, le pentathlon (ou pentathle ), inscrit au programme en 708 avant J.-C., était une compétition très prisée. Les concurrents disputaient cinq épreuves : la course du stade (192,27 m), le saut en longueur, le lancer du disque, le lancer du javelot, enfin l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pentathlon-moderne/#i_94123

SAINT CYR HENRI (1902-1979)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 344 mots

Cavalier suédois spécialiste du dressage, Henri Saint Cyr figure parmi les plus grands champions d'équitation de son pays. En 1952 puis en 1956, il remporta l'épreuve olympique de dressage, à titre individuel comme par équipes. Né le 15 mars 1902 à Stockholm, Henri Saint Cyr embrasse la carrière militaire en 1924. Gravissant les échelons, cet officier finit par atteindre le rang de chef d'escadron […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-saint-cyr/#i_94123

SPORT - L'année 2016

  • Écrit par 
  • Félicien BONCENNE
  •  • 7 833 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Jeux Olympiques d’été : Bolt et Phelps géants des Jeux »  : […] Du 5 au 21 août 2016, les XXVIII es  jeux Olympiques d'été se sont tenus à Rio de Janeiro. C’est la première fois que le continent sud-américain accueillait l’événement majeur du sport mondial. Tous les regards étaient donc de nouveau tournés vers le Brésil, deux ans après la Coupe du monde de football, dont l’organisation fut considérée comme une réussite après avoir suscité de nombreuses crainte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-l-annee-2016/#i_94123

WINKLER HANS GÜNTER (1926- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 489 mots

Le cavalier allemand Hans Günter Winkler remporta sept médailles (dont cinq en or) dans les épreuves équestres de saut d'obstacles aux jeux Olympiques, de 1956 à 1976. Hans Günter Winkler est né le 24 juillet 1926 à Wuppertal-Barmen, dans l'ouest de l'Allemagne. Mobilisé, il n'a que dix-neuf ans quand se termine la Seconde Guerre mondiale. Il apprend alors que son père est mort durant les derniers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-gunter-winkler/#i_94123

Pour citer l’article

Jean DURRY, « ÉQUITATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/equitation/