ÉPIDÉMIES ET PANDÉMIES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Épidémies et pandémies au Moyen Âge

Les « mortalités »

Mal équipées pour produire leur subsistance et maintenues, pour une large part, en état de sous-alimentation chronique, les sociétés de l'Occident médiéval ont vécu dans une déficience biologique propice à l'éclosion et à l'expansion des maladies. Certaines d'entre elles étaient contagieuses, telle la lèpre. Celle-ci suscita, à partir du xiie siècle, les premières mesures d'exclusion visant à retrancher de la vie commune certains individus en raison de leur situation pathologique et à les réunir dans des îlots strictement fermés. D'autres maladies surgissaient périodiquement et parcouraient telle ou telle région en grandes vagues épidémiques.

Peste noire

Vidéo : Peste noire

Absente depuis plusieurs siècles du continent européen, la peste resurgit au milieu du XIVe siècle à partir d'un foyer situé en Asie centrale, alors dominée par les Mongols. Au cours du siège de Caffa, un comptoir génois de la mer Noire, les Mongols transmettent la maladie aux galères... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Les chroniqueurs ont noté soigneusement ces accidents, les passages des « pestilences » ou des « mortalités » qui, en quelques mois, faisaient disparaître une importante fraction de la population. « En ce temps-là (997), le mal des ardents s'alluma chez les Limousins. Un nombre incalculable d'hommes et de femmes eurent le corps consumé par un feu invisible et de tous côtés la plainte emplissait la terre. Alors l'abbé de Saint-Martial de Limoges [...] et l'évêque se concertèrent avec le duc et ordonnèrent aux Limousins un jeûne de trois jours. Tous les évêques d'Aquitaine s'assemblèrent à Limoges : les corps et les reliques des saints y furent solennellement apportés de toutes parts ; le corps de saint Martial fut tiré de son sépulcre ; tout le monde fut rempli d'une joie immense, et partout le mal arrêta ses ravages » (Adémar de Chabannes). « Un secret jugement du Seigneur fit s'abattre sur le peuple la vengeance divine (1045). Un feu mortel se mit à dévorer force victimes, autant parmi les grands que dans les classes moyennes et inférieures ; il en réserva quelques-uns, amputés d'une partie de leurs membres, pour l'exemple des générations suivantes. En même temps, la population du monde presque entier endura une disette résultant de la rareté du vin et du blé » (Raoul Glaber).

Ces textes font apparaître d'abord que, pour les contemporain [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 30 pages

Médias de l’article

Vaccination contre la variole, la poliomyélite et la rougeole

Vaccination contre la variole, la poliomyélite et la rougeole
Crédits : Lynn Pelham/ The LIFE Picture Collection/ Getty Images

photographie

Le sida en Afrique, 1998

Le sida en Afrique, 1998
Crédits : PA Photos

photographie

Peste noire

Peste noire
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Lazaret d’Ancône dans les Marches (Italie)

Lazaret d’Ancône dans les Marches (Italie)
Crédits : ermess/ Shutterstock

photographie

Afficher les 15 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacqueline BROSSOLLET, Georges DUBY, Gabriel GACHELIN, Jean-Louis MIÈGE, « ÉPIDÉMIES ET PANDÉMIES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/epidemies-et-pandemies/