Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LE ROY LADURIE EMMANUEL (1929-2023)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par
Emmanuel Le Roy Ladurie - crédits : Raphael Gaillarde/ Gamma-Rapho/ Getty Images

Emmanuel Le Roy Ladurie

L’œuvre de l’historien Emmanuel Le Roy Ladurie a eu un grand retentissement dans le monde académique, mais aussi auprès d’un large public cultivé, en France comme à l’étranger. En témoigne le succès de son livre Montaillou, village occitan, de 1294 à 1324. Le thème principal de son œuvre est la société française du xiveau xviiie siècle, exemple d’une société traditionnelle saisie peu à peu par une première modernité. Par ses approches variées sur des sources diverses, alliant la méthode quantitative et sérielle à l’observation de type ethnographique, qui ont imprimé de sa marque l’ensemble du champ des études historiques, Emmanuel Le Roy Ladurie décrypte l’histoire démographique, économique et sociale autant que l’horizon culturel et mental de cette société. Et il l’envisage depuis sa large base rurale jusqu’à son étroite strate des gens de pouvoir.

Né le 19 juillet 1929 aux Moutiers-en-Cinglais, petit village de Basse-Normandie, Emmanuel Le Roy Ladurie devient élève de l’École normale supérieure en 1949. Agrégé d’histoire en 1953, il enseigne au lycée Joffre de Montpellier de 1955 à 1957. Attaché de recherches au CNRS en 1958, puis assistant à la faculté des lettres de Montpellier en 1960, il devient maître-assistant en 1963 puis directeur d’études en 1965 à l’École des hautes études en sciences sociales. Reçu professeur à la Sorbonne en 1968 (le plus jeune à avoir obtenu ce titre à cette époque), il succède à Fernand Braudel au Collège de France en 1973 (où il reste jusqu’en 1999). Membre de l’Institut (Académie des sciences morales et politiques) en 1993, il ajoute à cette brillante carrière la responsabilité d’administrateur général de la Bibliothèque nationale de 1987 à 1994.

« Les longues durées du destin rustique »

Dès sa thèse de doctorat, Les Paysans de Languedoc (1966), Emmanuel Le Roy Ladurie utilise un registre varié des approches, des méthodes et des sources pour répondre à une ambition qui, sans être rappelée, ne sera jamais oubliée dans toute son œuvre, celle de tenter une « histoire totale ». Il s’agit par là, dans la lignée de Marc Bloch et de Lucien Febvre, d’embrasser méthodiquement l’ensemble des phénomènes de toute nature qui conditionnent le mode de fonctionnement d’une société. L’histoire « totale » ou « complexe », en mettant en lumière la manière selon laquelle ces phénomènes entrent en interaction, rend compte des caractères durables d’une société autant que de ce qui lesperturbe. Le travail d’une civilisation sur elle-même, qu’on appelle « l’histoire », celle que vivent les êtres humains à travers le temps et l’espace, peut ainsi être explicité entre ce qui semble indépassable, qui peut être de longue durée, et ce qui est effectivement dépassé, mais dont la conscience sociale ne prend parfois acte qu’avec retard. L’histoire totale n’est pas de l’ordre de la synthèse. Elle constitue une approche « totalisante » de l’étude d’une société à partir de ce que les historiens ne nommaient pas encore une « étude de cas » : celui d’une région (Les Paysans de Languedoc), d’un village (Montaillou), d’un groupe social (Le Système de la cour). Au fil de l’œuvre, le « cas » socialement le plus large permet de donner un contexte au plus étroit, l’un enrichissant l’autre.

Les axes successifs de recherches sont donc déterminés pour eux-mêmes autant que pour leur combinaison dans un « écosystème » – notion employée pour la première fois en histoire. L’une des grandes nouveautés de l’œuvre d’Emmanuel Le Roy Ladurie est d’avoir promu une histoire environnementale, par l’étude rigoureuse des aléas climatiques et de leurs répercussions sur la vie démographique et économique rurale(Histoire humaine et comparée du climat en Occident). Le « petit âge glaciaire », long temps[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directeur de recherche au CNRS, retraité

Classification

Pour citer cet article

Alain GUERY. LE ROY LADURIE EMMANUEL (1929-2023) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 23/11/2023

Média

Emmanuel Le Roy Ladurie - crédits : Raphael Gaillarde/ Gamma-Rapho/ Getty Images

Emmanuel Le Roy Ladurie

Autres références

  • ANNALES ÉCOLE DES

    • Écrit par
    • 3 324 mots
    • 1 média
    ...universités et l'histoire jouit auprès du public d'une audience remarquable. Le succès exceptionnel de Montaillou, village occitan de 1294 à 1324 (1975) de Le Roy Ladurie en demeure l'une des manifestations emblématiques. À cela s'ajoute d'autres éléments : l'intensification des échanges entre chercheurs...
  • HISTOIRE (notions de base)

    • Écrit par
    • 3 161 mots
    ...quantitative, dont l’objet et les méthodes sont éclatés, et qui se méfie par-dessus tout des « grands récits » propres aux philosophies de l’histoire. Comme s’y est employé en 1975 Emmanuel Le Roy Ladurie, elle peut ainsi faire le choix de décrire sous tous ses aspects – de l’économie aux rituels sociaux...