PURCELL EDWARDS MILLS (1912-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 30 août 1912 à Taylorville, dans l'Illinois (États-Unis), Edward Mills Purcell fit ses études supérieures à l'université Purdue, dans l'Indiana, où il obtint un diplôme d'ingénieur électricien, en 1933. Après un an à la Technische Hochschule de Karlsruhe (Allemagne), il fut admis à Harvard, où il soutint sa thèse en 1938. En 1940, il rejoignit le laboratoire du rayonnement du Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.), où l'on mettait au point pour l'armée le radar à micro-ondes.

En 1933, Otto Stern (prix Nobel de physique en 1943 pour ces travaux) et ses collaborateurs avaient déterminé le moment magnétique du proton. Sa méthode fut notablement améliorée par Isidore Isaac Rabi (prix Nobel de physique en 1944) qui mesurait le moment magnétique de divers noyaux atomiques par effet de résonance avec une onde radio incidente. C'est peu de temps après la fin de la Seconde Guerre mondiale que Purcell inventa une méthode originale qui permettait d'effectuer de telles mesures de façon extrêmement précise sur des échantillons aussi bien solides ou liquides que gazeux et d'obtenir des résultats de grand intérêt dans divers domaines. Ainsi, en 1951, il observait la ligne caractéristique à 21 centimètres de longueur d'onde de l'hydrogène neutre dans le spectre radiogalactique. Le prix Nobel de physique, qu'il partagea en 1952 avec Felix Bloch, couronnait l'émergence d'un nouveau champ de recherche, la résonance magnétique nucléaire (R.M.N.), dont personne ne soupçonnait alors le futur. Vingt-cinq ans plus tard, il demandait au docteur Raymond Damadian, qui venait de réussir la première image R.M.N. d'un corps humain entier, « de lui envoyer une copie de cette photographie historique qu'il garderait comme un rappel de la difficulté de prévoir les conséquences d'un résultat nouveau de physique ».

Purcell est mort le 7 mars 1997 à Cambridge (Massachusetts).

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  PURCELL EDWARDS MILLS (1912-1997)  » est également traité dans :

PREMIÈRES I.R.M. MÉDICALES

  • Écrit par 
  • Guy PALLARDY
  •  • 197 mots
  •  • 1 média

Aux États-Unis, les physiciens Felix Bloch et Edward M. Purcell font connaître en 1946 leur conception du moment magnétique du proton et de son comportement dans le champ d'un aimant : ces travaux leur valent le prix Nobel de physique en 1952. Les applications pratiques débutent après 1960 avec la spectroscopie R.M.N. grâce aux puissants champs magnétiques rendus possibles par les supraconducteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premieres-i-r-m-medicales/#i_97889

RÉSONANCE MAGNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques COURTIEU, 
  • Maurice GOLDMAN
  •  • 7 306 mots
  •  • 1 média

La résonance magnétique est une technique de spectroscopie appliquée aux particules ou ensembles de particules atomiques ayant la propriété d'être de petits aimants comme les électrons et un certain nombre de noyaux atomiques (environ une centaine). On dit que ces particules possèdent un moment magnétique. Le principe de la résonance magnétique est le suivant : lorsqu'un moment magnétique situé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resonance-magnetique/#i_97889

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « PURCELL EDWARDS MILLS - (1912-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/edwards-mills-purcell/