EBIH-IL

La statue d'Ebih-il, intendant du royaume mésopotamien de Mari, trouvée dans les ruines du temple d'Ishtar, est une œuvre exceptionnelle datant du milieu du IIIe millénaire (musée du Louvre, Paris). Taillé dans un très bel albâtre, le personnage, haut de 52,5 cm, est assis sur un tabouret en osier ; torse nu, mains réunies à la hauteur de la poitrine selon l'attitude habituelle de l'adorant, il est vêtu de la jupe appelée kaunakès (vêtement à longues mèches en rangées superposées figurant peut-être une peau de mouton ou de chèvre), il s'agit sans doute d'un vêtement de cérémonie. Le crâne rond est rasé et une barbe, qui descend des tempes en mèches ondulées, couvre la moitié inférieure du visage ; les yeux et les sourcils sont traditionnellement incrustés de lapis-lazuli et de coquille. Le regard fixe intensément un object invisible, sans doute la divinité. L'art du sculpteur apparaît aussi bien dans la douceur des formes, le modelé du crâne et de la poitrine, la souplesse des mèches du kaunakès que dans le visage souriant qu'il a donné à ce haut fonctionnaire de la cour. La statue d'Ebih-il est l'une des toutes premières tentatives réussies pour exprimer l'éblouissement d'un être face à la divinité.

Ebih-il l'Intendant, Mari

Ebih-il l'Intendant, Mari

photographie

Ebih-il l'Intendant de Mari. Vers 2400 av. J.-C. Albâtre, yeux en coquille et en lapis-lazuli. Hauteur: 52,5 cm, largeur : 20,6 cm, profondeur : 30 cm. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

—  Jean-Claude MARGUERON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Claude MARGUERON, « EBIH-IL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ebih-il/