TANGER DISCOURS DE (1947)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Prononcé le 10 avril 1947 par le sultan du Maroc, Mohammed ben Youssef (Mohammed V), qui s'exprimait publiquement en chef incontesté du nationalisme marocain, le discours de Tanger présente le Maroc comme un pays arabe lié aux autres pays musulmans et se réfère à la Ligue arabe dont les prises de position en faveur de la décolonisation et des indépendances nationales correspondaient aux aspirations de son opinion publique, en particulier du parti de l'Istiqlal. Accueilli avec enthousiasme par les Marocains, ce discours, où la France n'est pas mentionnée, suscite l'inquiétude des colons européens et déclenche une grave crise avec le gouvernement français qui remplace le résident général Labonne par le général Juin, le 14 mai 1947. À plus lointaine échéance, le discours de Tanger souligne le caractère dynastique du nationalisme marocain qui s'organise autour du souverain, situation originale par rapport à celle de la Tunisie ou de l'Égypte.

—  Jean-Marcel CHAMPION

Écrit par :

Classification


Autres références

«  TANGER DISCOURS DE (1947)  » est également traité dans :

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le Maroc et la Tunisie »  : […] Au moment où la Libye accédait à l'indépendance et allait grossir les rangs du groupe afro-asiatique à l'O.N.U., les questions marocaine et tunisienne faisaient irruption sur cette même scène dans des conditions infiniment plus dramatiques. Les positions de départ avaient été clairement affirmées à travers les manifestes de l' Istiqlāl en 1943, puis celui, en août 1946, du Front national tunisien, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-les-decolonisations/#i_3830

Pour citer l’article

Jean-Marcel CHAMPION, « TANGER DISCOURS DE (1947) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/discours-de-tanger/