Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DIRECTIVE

Mot sans signification rigide en droit administratif français, mais d'un usage courant, et que des disciplines annexes permettent de préciser.

En droit administratif communautaire européen, la directive est un acte émanant de la Commission ou du Conseil et qui lie les États membres destinataires quant à l'objectif à atteindre tout en leur laissant compétence de déterminer chacun la forme et les moyens de l'action nécessaire. Plus qu'une recommandation et moins qu'un règlement, c'est une obligation de résultat. La hiérarchie militaire connaît aussi des directives analogues, qui sont des instructions émanant du haut commandement, définissant sa conception générale de telle opération, dans le cadre de laquelle chaque échelon subordonné rédige ensuite ses ordres.

Dans le langage administratif, la directive conserve le même sens mais sans véritable sanction juridique. Elle est une indication générale donnée par l'autorité compétente. Les circulaires et instructions de service comportent souvent des directives hiérarchiques relatives à la façon d'appliquer tel texte ou à la conduite à tenir en tel cas. À usage interne, ces directives s'imposent aux agents destinataires mais ne sont pas en principe un élément de légalité opposable aux tiers.

Enfin le droit administratif prospectif, et notamment l'exécution du plan quinquennal national ou la mise en œuvre des schémas directeurs, constitue le domaine dans lequel les directives sont les plus nombreuses. Ces documents ne sont pas des décisions exécutoires, ils n'ont pas de force contraignante, mais les objectifs qu'ils déterminent n'en sont pas moins une obligation de principe pour les personnes publiques.

— Louis-Jérôme CHAPUISAT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Louis-Jérôme CHAPUISAT. DIRECTIVE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • EUROPÉEN DROIT

    • Écrit par Berthold GOLDMAN, Louis VOGEL
    • 4 264 mots
    • 2 médias
    Les directives, en revanche, obligent seulement les gouvernements à prendre, chacun selon sa propre Constitution, les normes qu'elles prescrivent ; celles-ci peuvent ne pas être textuellement uniformes, et elles ne lient ceux qu'elles concernent sur le territoire de chacun des États membres, ni ne leur...
  • MÉDICAMENTS

    • Écrit par Paul-Étienne BARRAL, Universalis, Hélène MOYSE, Jean-Yves NAU, Michel PARIS, René Raymond PARIS
    • 9 779 mots
    • 4 médias
    ...l'enregistrement ouvre automatiquement le droit à la prise en charge financière par le National Health Service). L'article 100 du traité de Rome, disposant que les directives d'harmonisation étaient adoptées à l'unanimité, et le compromis de Luxembourg sur le droit de veto expliquent les dix ans qui...

Voir aussi