Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DÉVELOPPEMENT PERCEPTIF

Le développement perceptif se définit comme une évolution avec l’âge d’une prise de conscience de l’environnement à partir des stimulations sensorielles. Malgré l’immaturité du système nerveux, les capacités perceptives sont, pour certaines, opérationnelles dès la naissance et vont ainsi participer au développement cognitif, moteur et social du bébé.

Différentes conceptions du développement perceptif 

Le développement perceptif peut être envisagé de manière spécifique en fonction des différentes approches théoriques.

Exemple de l’influence du contexte dans la perception du monde par l’enfant - crédits : Encyclopædia Universalis France

Exemple de l’influence du contexte dans la perception du monde par l’enfant

Jean Piaget a ainsi étudié comment, peu à peu, le développement permet à l’enfant de s’approcher au plus près de la réalité physique. Selon lui, l’enfant jeune peut être victime du contexte dans lequel il perçoit le monde et considérer par exemple qu’un ensemble de jetons espacés correspond à un ensemble plus grand que le même ensemble de jetons présentés de manière plus resserrée. Dans sa conception, les perceptions évoluent essentiellement du fait de l’expérience de l’enfant et grâce à la décentration qui le pousse peu à peu à percevoir le monde de manière plus objective et plus exacte.

D’après l’Américain James J. Gibson, le nouveau-né extrait du flux d’informations présentes autour de lui celles qui sont les plus pertinentes pour lui. L’évolution de ses habiletés perceptives au cours du développement est permise par ses activités exploratoires ainsi que par les situations d’apprentissage plus scolaire et se traduit par de meilleures capacités de discrimination. Alors que les réponses de l’enfant aux différentes stimulations seraient indifférenciées au départ, elles deviendraient de plus en plus spécifiques au fur et à mesure des interactions de l’enfant avec son environnement.

Selon l’Américain Jerome Seymour Bruner, le développement perceptif est intimement lié à l’établissement de catégories de plus en plus précises. La perception de l’enfant est ainsi dépendante de l’association entre un événement perçu et une représentation mentale qui peut prendre la forme d’une action, d’une image mentale ou d’un symbole plus abstrait. La perception de l’enfant est considérée dans cette approche comme intimement liée au savoir perceptif, stocké en mémoire, et pas seulement dépendante des stimulations sensorielles présentes à chaque instant.

Enfin, dans une approche plus inspirée de la théorie de la forme (Gestalt Theory), la perception consiste à organiser une multitude de stimulations sensorielles simultanées en un tout cohérent. Selon l’Allemand Wolfgang Köhler, il existerait même un isomorphisme entre la scène à percevoir et les structures cérébrales impliquées dans la perception. Ainsi, le développement perceptif serait directement lié à la modification du substrat neuronal impliqué dans le processus de perception.

La psychologie du développement a permis de mettre en lumière les compétences perceptives très précoces de l’enfant et a grandement contribué à l’élaboration de techniques simples visant à les évaluer. Depuis les années 2000, il est désormais possible de suivre la dynamique du développement de la perception visuelle dès la naissance.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : directrice de recherche CNRS, responsable de l'équipe Perception, action et développement cognitif, Centre de neurosciences intégratives et de la cognition, UMR 8002, CNRS, université Paris-Descartes, directrice de l'Institut de neuropsychologie, neurovision et neurocognition

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Exemple de l’influence du contexte dans la perception du monde par l’enfant - crédits : Encyclopædia Universalis France

Exemple de l’influence du contexte dans la perception du monde par l’enfant

Le visage humain, un des stimuli visuels préférés des nourissons - crédits : Encyclopædia Universalis France

Le visage humain, un des stimuli visuels préférés des nourissons

Voir aussi