DÉVELOPPEMENT PERCEPTIF

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Développement de la perception visuelle dès la naissance

Il serait totalement faux d’affirmer que le bébé est aveugle à la naissance, mais il est vrai qu’il n’a d’emblée ni l’acuité visuelle ni le champ visuel dont il jouira à partir de quelques mois de vie. À la naissance, cette acuité n’est que de 1/20, alors qu‘elle est chez l’adulte (dans le meilleur des cas) de 10/10. Ainsi, le nourrisson peut percevoir un objet bien contrasté de 1 centimètre de large à une distance de 50 centimètres. La progression est néanmoins rapide puisque cette acuité atteint 1/10 à trois mois, 2/10 à six mois, 4/10 à un an et devient comparable à celle de l’adulte, entre quatre et six ans. À la naissance, le champ visuel du nourrisson, c'est-à-dire l’espace vu de part et d’autre du point de fixation visuelle, est très réduit : environ 10 degrés vers le haut et vers le bas (contre 60 degrés chez l’adulte) dans le plan vertical, et 60 degrés de chaque côté (contre 90 degrés chez l’adulte) dans le plan horizontal. L’expansion du champ visuel est cependant très rapide, et quasi terminée à la fin de la première année.

L’accommodation, cette fonction qui consiste à ajuster l’œil à la distance ainsi qu’à la taille de l’information visuelle à analyser, est imprécise à la naissance, s’améliore entre deux et trois mois et rejoint celle de l’adulte avec la possibilité d’accommoder le regard sur l’image de 0 centimètre à l’infini dès trois à quatre mois.

La vision des couleurs s’acquiert elle aussi progressivement : avant trois mois, la discrimination est difficile mais, malgré cela, les jeunes bébés préfèrent les stimuli colorés plutôt que gris, à l’exception du bleu qui n’est d’ailleurs pas perçu à la naissance. La discrimination fine des couleurs débute vers deux à trois mois et évolue jusqu’au début de l’adolescence. C’est donc une fonction qui s’acquiert tardivement mais qui, dès quelques mois de vie, permet au bébé de s’orienter vers les stimuli colorés ou, à défaut, bien contrastés.

La perception des mouvements s’acquiert plus rapidement que les autres fon [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Exemple de l’influence du contexte dans la perception du monde par l’enfant

Exemple de l’influence du contexte dans la perception du monde par l’enfant
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Le visage humain, un des stimuli visuels préférés des nourissons

Le visage humain, un des stimuli visuels préférés des nourissons
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin




Écrit par :

  • : directrice de recherche CNRS, responsable de l'équipe Perception, action et développement cognitif, Centre de neurosciences intégratives et de la cognition, UMR 8002, CNRS, université Paris-Descartes, directrice de l'Institut de neuropsychologie, neurovision et neurocognition

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Sylvie CHOKRON, « DÉVELOPPEMENT PERCEPTIF », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-perceptif/