FONVIZINE DENIS IVANOVITCH (1745-1792)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Descendant de chevaliers livoniens russifiés, après d'excellentes études à Moscou, Denis Fonvizine entre aux Affaires étrangères sous les ordres du comte Panine. Il traduit Voltaire, Terrasson, publie des satires dans la revue Le Causeur et compose une comédie, Le Brigadier (Brigadir, 1769), satire de la gallomanie en Russie. Il voyage en Europe, écrit des Lettres de France. En 1782, il achève Le Dadais (Nedorosl'), une comédie satirique sur l'éducation des jeunes nobles (une mère possessive et ignorante, un fils stupide et gâté). Le théâtre de Gogol s'en inspirera. En disgrâce pour des écrits politiques, où il préconise l'abolition du servage et élabore un projet de constitution, il traverse une crise religieuse avant de mourir.

—  Alexandre BOURMEYSTER

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Grenoble-III

Classification

Autres références

«  FONVIZINE DENIS IVANOVITCH (1745-1792)  » est également traité dans :

RUSSIE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Michel AUCOUTURIER, 
  • Marie-Christine AUTANT-MATHIEU, 
  • Hélène HENRY, 
  • Hélène MÉLAT, 
  • Georges NIVAT
  •  • 25 101 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La littérature européenne en Russie (1730-1825) »  : […] L'introduction en Russie de la culture laïque et cosmopolite de l'Europe des Lumières est l'un des objectifs des réformes de Pierre le Grand. Le développement de l'imprimerie, freiné au xvii e  siècle par les autorités religieuses qui en détiennent le monopole, s'accélère sous la direction de l'État et contribue, par la désacralisation du livre, à la laïcisation de la culture. L'instruction s'éman […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alexandre BOURMEYSTER, « FONVIZINE DENIS IVANOVITCH - (1745-1792) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-ivanovitch-fonvizine/