Alexandre BOURMEYSTER

agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître de conférences à l'université de Grenoble-III

AKSAKOV IVAN SERGUEÏEVITCH (1823-1886)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 146 mots

Poète slavophile, fils de Sergueï, frère de Konstantin Aksakov. Après des études de droit, Ivan Aksakov est chargé de missions diverses ; il parcourt la Russie, s'occupe des sectes de vieux-croyants. Arrêté en 1849 pour activités slavophiles, puis libéré, il démissionne en 1852 — son poème Le Vagabond (Brodjaga) lu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-sergueievitch-aksakov/#i_0

AKSAKOV KONSTANTIN SERGUEÏEVITCH (1817-1860)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 245 mots

Poète slavophile russe ; fils et frère d'écrivains ; son père, ami de Gogol, est l'auteur de la Chronique familiale. Élevé dans une chaude ambiance familiale, Konstantin Aksakov restera un « éternel adolescent ». Étudiant à Moscou, il entre dans le cercle de Stankevitch, se passionne pour la poésie et la philosophie, mais après la mort de Stankevitch rompt avec Bielinski et dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konstantin-sergueievitch-aksakov/#i_0

ANDREÏEV LEONIDE NIKOLAÏEVITCH (1871-1919)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 589 mots

Fils d'un arpenteur, passionné de lecture, Leonide Andreïev fait des études de droit à Saint-Pétersbourg, publie des chroniques judiciaires, puis des feuilletons dans Le Courrier, et acquiert une certaine renommée avec un récit pascal, Bergamote et Garaska (Bergamot i Garas'ka, 1898). Gorki l'introduit dans les milieux littéraires, l'enco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonide-nikolaievitch-andreiev/#i_0

ANNENSKI INNOKENTI FEDOROVITCH (1856-1909)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 767 mots

Orphelin de bonne heure, le poète russe Annenski, critique littéraire, traducteur, est élevé à Saint-Pétersbourg par son frère aîné Nicolas, économiste et journaliste célèbre. En 1879, il achève des études de linguistique comparée et enseigne les langues et littératures classiques. Après un bref séjour à Kiev (1890-1893), il revient à Saint-Pétersbourg et s'installe à Tsarskoïe Selo comme directeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/innokenti-fedorovitch-annenski/#i_0

BALMONT KONSTANTIN DMITRIEVITCH (1867-1942)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 645 mots

Écrivain russe d'origine noble, Konstantin Balmont est exclu de l'université de Moscou en 1886 pour activités politiques ; après une tentative de suicide, qui marque un premier tournant dans sa vie, il s'adonne exclusivement à la poésie.Dans son premier recueil (1890), il chante à la manière de Nadson les tourments neurasthéniques d'une jeunesse « au creux de la vague » : tristesse du citoyen déçu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konstantin-dmitrievitch-balmont/#i_0

BARATYNSKI EVGUENI ABRAMOVITCH (1800-1844)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 268 mots

Écrivain russe d'origine noble, Baratynski, élève au corps des pages, se compromet dans une affaire scabreuse, et il en est exclu en 1818. Lié à Pouchkine et à Delvig, il fréquente les salons littéraires pétersbourgeois. Envoyé comme sous-officier en Finlande, il y compose des élégies (l'austérité des paysages nordiques tranche sur l'exotisme oriental alors à la mode) et un poème, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/evgueni-abramovitch-baratynski/#i_0

BATIOUCHKOV KONSTANTIN NIKOLAÏEVITCH (1787-1855)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 256 mots

D'origine noble, mais pauvre, Batiouchkov fait des études à Saint-Pétersbourg, se lie avec N. I. Gneditch, le traducteur de l'Iliade, et traduit lui-même Tibulle, Pétrarque, l'Arioste, le Tasse, Parny. Classique dans la forme, par l'abondance des images mythologiques, des références à l'Antiquité, Batiouchkov est sensible à la confidence lyrique, à la rêverie, sans tomber dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konstantin-nikolaievitch-batiouchkov/#i_0

BOTKINE VASSI PETROVITCH (1811-1869)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 133 mots

Fils d'un riche marchand de thé, envoyé en France et en Italie (1835), introduit par Bielinski dans le cercle de Stankevitch, Botkine organise des soirées musicales, publie des articles et des traductions dans des revues ; Moskovskij nabljudatel' (L'Observateur de Moscou), Otečestvennye Zapiski (Les Annales de la patrie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vassi-petrovitch-botkine/#i_0

CERCLES LITTÉRAIRES RUSSES

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 1 026 mots

Durant le xixe siècle, en Russie, les cercles littéraires et philosophiques jouent un rôle intellectuel et social considérable, surtout dans les premières décennies, quand l'activité littéraire est pratiquement la seule forme d'expression possible : rôle formateur pour des adolescents insatisfaits de l'enseignement prodigué ; rôle contestataire, même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cercles-litteraires-russes/#i_0

DELVIG ANTON ANTONOVITCH (1798-1831)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 192 mots

Descendant de barons baltes appauvris, Delvig étudie au lycée de Tsarskoïe Selo avec Pouchkine et Küchelbeker. Talent poétique précoce, il compose des idylles, des épîtres, des poèmes anacréontiques. Fonctionnaire aux Finances, puis bibliothécaire, il fréquente les salons littéraires de Saint-Pétersbourg, participe aux travaux de la Libre Société des amateurs de la littérature russe, y introduit B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-antonovitch-delvig/#i_0

DERJAVINE GAVRIIL ROMANOVITCH (1743-1816)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 174 mots

Fils d'un petit hobereau, Derjavine connaît des débuts difficiles : études inachevées à Kazan, dur service militaire, passion funeste pour les cartes. Promu officier, il participe aux campagnes contre Pougatchev, puis fait une carrière civile mouvementée à cause de ses écrits : des odes à la gloire de la monarchie éclairée de Catherine II avec des pointes satiriques contre ses favoris ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gavriil-romanovitch-derjavine/#i_0

FET-CHENCHINE AFANASSI AFANASSIEVITCH (1820-1892)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 252 mots

Poète lyrique russe, Afanassi Afanassievitch Chenchine, connu sous le nom de sa mère, Fet, fut l'ami d'Apollon Grigoriev, de Polonski à l'université de Moscou. Officier, marié à la sœur du poète V. Botkine, il publie ses vers dans Le Contemporain, rompt avec la nouvelle direction (Tchernychevski et Dobrolioubov) en 1859 ; mais les revues conservatrices dont il partage les idées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afanassi-afanassievitch-fet-chenchine/#i_0

FONVIZINE DENIS IVANOVITCH (1745-1792)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 140 mots

Descendant de chevaliers livoniens russifiés, après d'excellentes études à Moscou, Denis Fonvizine entre aux Affaires étrangères sous les ordres du comte Panine. Il traduit Voltaire, Terrasson, publie des satires dans la revue Le Causeur et compose une comédie, Le Brigadier (Brigadir, 1769), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-ivanovitch-fonvizine/#i_0

GRIGORIEV APOLLON ALEXANDROVITCH (1822-1864)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 137 mots

Né à Moscou dans un milieu cultivé, Grigoriev se lie, étant encore à l'université, avec le poète Fet et l'historien Soloviev. Musicien, poète, bon connaisseur de la littérature européenne, sensible au folklore populaire, Grigoriev est un critique original. Étranger aux polémiques de son temps, il développe une critique « organique », sonde l'impression du « déjà vu », du familier qui lie le lecteu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apollon-alexandrovitch-grigoriev/#i_0

GRIGOROVITCH DIMITRI VASSILIEVITCH (1822-1899)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 129 mots

Camarade d'études de Dostoïevski, Dimitri Grigorovitch se rend célèbre par ses nouvelles paysannes : Le Village (Derevjnja, 1846), Antoine le pauvre hère (Anton Goremyka, 1847). Inspirées par George Sand, pathétiques, visant à toucher la sensibilité du lecteur, elles ne résiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dimitri-vassilievitch-grigorovitch/#i_0

IVANOV VIATCHESLAV IVANOVITCH (1866-1949)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 715 mots

Né à Moscou, Ivanov poursuit ses études universitaires à Berlin sous la direction de Mommsen (1886) : philologie, archéologie, philosophie. À partir de 1891, il voyage à travers l'Europe, se rend en Palestine, à Alexandrie, effectue de brefs séjours en Russie, mais vit principalement en Italie. Traducteur d'Eschyle, il étudie les origines de la tragédie et le culte de Dionysos. Il publie dans des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viatcheslav-ivanovitch-ivanov/#i_0

KOLTSOV ALEXEÏ VASSILIEVITCH (1809-1842)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 143 mots

Fils d'un marchand de bétail, autodidacte, Koltsov fait connaissance de Stankevitch à Voronej et fréquente son cercle lorsqu'il se rend à Moscou. Ses vers touchent par leur sincérité, leur spontanéité. Il chante la vaste steppe, le désir de liberté, le mal d'amour, les peines du paysan, dans un langage naïf, direct, qui enchante ses amis moscovites puis les célébrités pétersbourgeoises, Pouchkine, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexei-vassilievitch-koltsov/#i_0

KOROLENKO VLADIMIR GALAKTIONOVITCH (1853-1921)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 286 mots

Fils d'un modeste fonctionnaire ukrainien, bientôt orphelin, Korolenko connaît une adolescence difficile, et poursuit ses études à Moscou, à l'académie agricole et forestière. Populiste fervent, il est renvoyé, puis exilé en Sibérie (1879-1884). Il revient plein d'impressions nouvelles et acquiert la célébrité en publiant en 1885 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-galaktionovitch-korolenko/#i_0

KRYLOV IVAN ANDREÏEVITCH (1769-1844)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 178 mots

Fils d'un modeste officier, Krylov débute comme petit fonctionnaire. À Saint-Pétersbourg, il se passionne pour le théâtre, écrit des comédies sur le modèle des opéras-comiques français et des pièces de Molière, édite une revue satirique, La Poste des esprits (Počta Dukhov), s'attaque aux abus du temps en prenant la défense des serfs dont la situation s'aggra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-andreievitch-krylov/#i_0

OCCIDENTALISTES RUSSES

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 484 mots

Né avec les réformes de Pierre le Grand, l'occidentalisme ne peut être exclusivement défini comme un courant progressiste opposé à un chauvinisme passéiste et rétrograde ; la bureaucratie pétersbourgeoise, après tout, était « occidentaliste » à sa manière. Le grand débat des années 1840 entre slavophiles et occidentalistes prend à témoin l'opinion publiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/occidentalistes-russes/#i_0

ODOÏEVSKI ALEXANDRE IVANOVITCH (1802-1839)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 179 mots

Poète russe descendant d'une lignée princière illustre mais appauvrie. Officier de la garde à dix-neuf ans, Alexandre Ivanovitch Odoïevski se lie avec Griboïedov, écrit des vers, et adhère à la société secrète du Nord. Le 14 (26) décembre 1825, il participe activement à l'insurrection qu'on appellera « décabriste » ou « décembriste ». Condamné au bagne, il anime, en Sibérie, les réunions de l'« ac […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-ivanovitch-odoievski/#i_0

ODOÏEVSKI VLADIMIR FEDOROVITCH (1804-1869)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 178 mots

Cousin d'Alexandre Ivanovitch Odoïevski, disciple de Schelling, Vladimir Fedorovitch Odoïevski publie avec le futur décembriste Küchelbecker l'almanach Mnémosyne pour diffuser les conceptions esthétiques allemandes et lutter contre la gallomanie. Apolitique, il anime avec Venevitinov le cercle des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vladimir-fedorovitch-odoievski/#i_0

OGAREV NIKOLAÏ PLATONOVITCH (1813-1877)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 306 mots

Fils d'un riche propriétaire, Ogarev se lie dès l'adolescence d'une amitié indéfectible pour Herzen : étudiant à Moscou, membre de son cercle, arrêté avec lui en 1834, il est exilé dans la propriété paternelle à Penza. En 1839, il retourne à Moscou. Ses réceptions, ses activités littéraires, ses déboires matrimoniaux, son charme personnel, ses voyages en Occident font de lui un personnage importan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-platonovitch-ogarev/#i_0

OSTROVSKI ALEXANDRE NIKOLAÏEVITCH (1823-1886)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 529 mots

Fondateur du théâtre de mœurs, auteur de plus de cinquante pièces, Ostrovski donne à la scène russe le répertoire qui lui manquait. Fils d'un avocat au tribunal civil de Moscou, où il est employé lui-même, le jeune Ostrovski étudie le comportement de ses clients, les marchands. Cette classe, restée à l'écart des courants d'européanisation, semble avoir conservé les traditions de la Russie prépétro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-nikolaievitch-ostrovski/#i_0

PISSEMSKI ALEXEÏ FEOFILAKTOVITCH (1820-1881)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 487 mots

Rejeton d'une vieille famille noble mais appauvrie de Kostroma, Pissemski est trop enraciné dans la vie provinciale (malgré des études à Moscou) pour partager les idées occidentalistes ; trop déclassé pour être solidaire des propriétaires terriens : il applaudit à la libération des serfs. Il connaît trop bien les défauts de son peuple pour l'idéaliser, d'où une certaine complaisance désabusée, une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexei-feofilaktovitch-pissemski/#i_0

POLEVOÏ NIKOLAÏ ALEXEÏEVITCH (1796-1846)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 493 mots

Journaliste, écrivain, historien russe, Polevoï est l'un des premiers publicistes d'orientation bourgeoise. Fils d'un entrepreneur dynamique mais malchanceux, Polevoï fréquente tôt les milieux éclairés à Koursk, puis à Moscou. Travailleur acharné, il se cultive en autodidacte, se passionne pour la Naturphilosophie allemande, pour le romantisme français et devient en 1825, grâce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nikolai-alexeievitch-polevoi/#i_0

POLONSKI IAKOV PETROVITCH (1819-1898)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 241 mots

Poète lyrique russe de la génération post-pouchkinienne, né à Riazan. Fils de fonctionnaire, Polonski se lie, à l'université de Moscou, avec A. Fet et S. Soloviev, le futur historien. Précepteur dans le Caucase, il vagabonde ensuite à travers la Russie, puis se rend en Occident. Impressionnable, anxieux, sensible à la beauté, à la douleur humaine, il est attentif à saisir dans ses vers un éclat fu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/iakov-petrovitch-polonski/#i_0

ROZANOV VASSILI VASSILIEVITCH (1856-1919)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 500 mots

Issu de famille pauvre, étudiant à Moscou, puis professeur en province, Vassili Vassilievitch Rozanov écrit De la compréhension (O ponimanii) en 1886, mais il n'acquiert la notoriété qu'en 1894 après son installation à Saint-Pétersbourg et son entrée à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vassili-vassilievitch-rozanov/#i_0

RYLEÏEV KONDRATI FEDOROVITCH (1795-1826)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 341 mots

Poète russe et dirigeant décembriste. Ryleïev fut destiné par son père à la carrière militaire. Il entre dans le corps des cadets puis fait campagne en France (1814-1815) ; à son retour, mène à Voronej la vie de garnison. Il démissionne en 1818 et s'installe à Saint-Pétersbourg. Les idées libérales ramenées de France, l'observation de la vie provin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kondrati-fedorovitch-ryleiev/#i_0

SENKOVSKI OSSIP IVANOVITCH (1800-1858)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 402 mots

Camarade de Mickiewicz, élève de Lelewel à l'université de Wilno, Senkovski fait, en 1819-1821, un voyage d'étude en Orient, apprend le persan, l'arabe et le turc. À Saint-Pétersbourg, il est nommé en 1822 à la chaire d'arabe et de turc. L'intérêt pour la question d'Orient et les purges de 1821 à l'université expliquent cette rapide promotion. Malgré d'éminents travaux, de brillantes qualités inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ossip-ivanovitch-senkovski/#i_0

TCHAADAÏEV PETR IAKOVLEVITCH (1794-1856)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 337 mots

D'origine aristocratique, Tchaadaïev, étudiant à Moscou et officier dès 1812, quitte avec éclat une carrière qui s'annonce brillante (1821). Ami de Pouchkine, proche des décembristes, il part pour l'Occident et reste à l'écart des événements de 1825. De retour à Moscou, il s'enferme et rédige ses fameuses Lettres philosophiques (publiées en français) qui circulent bientôt en ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petr-iakovlevitch-tchaadaiev/#i_0

TOLSTOÏ ALEXEÏ KONSTANTINOVITCH (1817-1875)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 252 mots

Poète et écrivain russe, A. K. Tolstoï fut élevé dans le culte de l'art et dans l'esprit de la chevalerie ; proche du tsar Alexandre II — il est comte —, mais jamais courtisan, il défend un idéal de monarchie aristocratique, stable et libre. Il exprime ses idées, non sans didactisme, dans des œuvres à thème historique : des ballades, un roman, Prince Serebrianny ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexei-konstantinovitch-tolstoi/#i_0