DARIUS III CODOMAN, roi des Perses (-336--330)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dernier roi (336-330 av. J.-C.) de la dynastie des Achéménides, mort en 330 av. J.-C. en Bactriane.

Darius III Codoman, membre d'une branche secondaire de la famille royale, est placé sur le trône par l'eunuque Bagoas, qui a empoisonné les deux rois précédents : Artaxerxès III en 338 avant J.-C. et Oarsès en 336. Quand Darius III revendique son indépendance, Bagoas tente de l'assassiner mais le roi l'oblige à boire le poison qui lui était destiné.

En 337 av. J.-C., Philippe II de Macédoine forme la ligue de Corinthe, afin de libérer les villes grecques du joug des Achéménides, et envoie des troupes en Asie Mineure au début de 336. Il est assassiné en juillet, peut-être à l'instigation de Darius III. Au printemps de 334 av. J.-C., le fils de Philippe II, Alexandre le Grand, traverse l'Hellespont. Darius III n'est pas vraiment préparé à résister à une invasion, et Alexandre le Grand défait une armée achéménide lors de la bataille du Granique. C'est la première victoire remportée par Alexandre lors de sa conquête de l'empire perse. L'année suivante, il contrôle la plus grande partie de l'Asie Mineure et atteint la Cilicie. Darius III finit par avancer contre lui mais il est battu à Issos à l'automne de 333. Darius III fuit en abandonnant mère, femme et enfants qui sont capturés par Alexandre.

Darius III envoie à deux reprises une lettre d'amitié à Alexandre, lui proposant la seconde fois de s'acquitter d'une rançon importante en échange de sa famille, la cession de tout l'empire achéménide à l'ouest de l'Euphrate, et lui offre la main de sa fille en échange d'une alliance. Alexandre rejette les deux lettres et marche sur la Mésopotamie. Darius III n'essaie pas de l'empêcher de traverser l'Euphrate et le Tigre, mais lui propose de se battre dans la plaine de Gaugamèles, à proximité d'Arbèles (aujourd'hui Erbil, au nord de l'Irak). Le 1er octobre 331 av. J.-C., il est vaincu et, comme à Issos, il s'enfuit sur son char, alors que ses subordonnés continuent de se battre. Il s'échappe à Ecbatane, puis, à l'approche d'Alexandre, bat en retraite vers Bactriane où il est tué par Bessos, satrape de Bactriane.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  DARIUS III CODOMAN, roi des Perses (~336-~330)  » est également traité dans :

ACHÉMÉNIDES

  • Écrit par 
  • Gilbert LAFFORGUE
  •  • 3 156 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La fin d'une dynastie »  : […] À sa mort en 424, Artaxerxès I er laissait dix-huit fils. C'est alors une période obscure avec des rois légendaires (Sogdianos) ou éphémères (Xerxès II). Puis un prince, Darius II (423-404), prend définitivement le trône en se débarrassant de ses autres frères, laisse gouverner sa sœur et épouse la féroce Parysatis. Suse exploite la guerre de Décé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/achemenides/#i_19699

ALEXANDRE LE GRAND (-356--323)

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 6 441 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La guerre contre le Grand Roi : la première phase »  : […] Au printemps de 332, il fallut déchanter : à la tête de la flotte perse, Memnon lança une vigoureuse campagne militaire et diplomatique en direction de la Grèce. Mais il tomba malade et mourut. Sa disparition servit Alexandre, puisque Darius décida d'affronter lui-même son adversaire et, pour ce faire, ôta au successeur de Memnon, Pharnabaze, le m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexandre-le-grand/#i_19699

APOGÉE DE L'EMPIRE PERSE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude MARGUERON
  •  • 241 mots

— 522 À la mort de Cambyse II au retour de la conquête de l'Égypte, un usurpateur, Gaumata, élimine l'héritier légitime ; mais Darius, issu d'une branche cadette, réussit à monter sur le trône, grâce à une conjuration. — 521-— 519 Établissement de l'autorité de Darius I er sur l'empire par l'écrasement de nombreuses révoltes en Babylonie, Médie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apogee-de-l-empire-perse-reperes-chronologiques/#i_19699

GAUGAMÈLES BATAILLE DE ou BATAILLE D'ARBÈLES (1er oct. -331)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 303 mots

Également appelé bataille d'Arbèles, cet affrontement entre les armées d'Alexandre le Grand et de Darius III va décider du sort de l'Empire perse. Pour stopper l'incursion d'Alexandre dans l'Empire perse, Darius a choisi comme champ de bataille la plaine de Gaugamèles, à proximité d'Arbèles (aujourd'hui Erbil, dans le nord de l'Irak), où il dispos […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaugameles-bataille-d-arbeles/#i_19699

GRANIQUE BATAILLE DU (mai -334)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 240 mots

Suivant de peu la traversée de l'Hellespont par l'armée des Macédoniens et de leurs alliés grecs en avril 334 avant J.-C., la bataille du Granique est la première victoire remportée par Alexandre le Grand lors de sa conquête de l'Empire perse. Les Perses, qui sont peut-être 40 000 au total, ont pris position sur la rive opposée du fleuve Granique, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-du-granique/#i_19699

ISSOS BATAILLE D' (nov. -333)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 184 mots
  •  • 1 média

La bataille d'Issos, plus d'un an après la bataille du Granique, est la deuxième grande victoire remportée par Alexandre le Grand sur l'armée perse , commandée cette fois-ci par le roi Darius III lui-même. Par le prestige qu'elle confère au Macédonien, c'est une étape décisive dans sa conquête de l'empire achéménide. Le lieu de l'affrontement est u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-issos/#i_19699

Pour citer l’article

« DARIUS III CODOMAN, roi des Perses (-336--330) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/darius-iii/