MORELON DANIEL (1944- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Coureur cycliste français né le 24 juillet 1944 à Bourg-en-Bresse, spécialiste de la piste. Son palmarès fait sans doute de Daniel Morelon le « pistard » le plus brillant de l’histoire.

Daniel Morelon, après s’être essayé brièvement aux courses sur route, choisit la piste. Avec son camarade Pierre Trentin, il va bénéficier des conseils de Louis Gérardin, ancien champion de France de vitesse. Ce maître tacticien va enseigner aux deux hommes tous les éléments stratégiques nécessaires, en complément de la puissance, pour espérer briller dans la discipline de la vitesse sur piste. Les progrès de Daniel Morelon sont rapides, et son travail va porter ses premiers fruits dès 1964.

Daniel Morelon est en effet médaillé de bronze de l'épreuve de vitesse lors des jeux Olympiques de Tōkyō en 1964, derrière deux Italiens (Morelon a battu Trentin dans la « petite finale » pour obtenir la médaille de bronze). En 1968 à Mexico, il obtient la médaille d'or de la spécialité, dominant en finale l'Italien Giordano Turrini. Il est également champion olympique de tandem, avec Pierre Trentin (victoire en finale face aux Néerlandais Johannes Jansen et Leijn Loevesijn). En 1972 à Munich, Daniel Morelon conserve son titre olympique de vitesse en battant l'Australien John Nicholson en finale. En 1976 à Montréal, il est médaillé d'argent de la discipline, battu en finale par le Tchécoslovaque Anton Tkac. Daniel Morelon fut également sept fois champion du monde de vitesse (1966, 1967, 1969, 1970, 1971, 1973 et 1975) et champion du monde de tandem, avec Pierre Trentin, en 1966.

Daniel Morelon et Pierre Trentin

Daniel Morelon et Pierre Trentin

photographie

Daniel Morelon et Pierre Trentin, ici en 1972, furent champions olympiques de tandem en 1968 à Mexico. Si cette épreuve peut sembler aujourd'hui anachronique, elle figura au programme olympique de 1908 à 1972, et les meilleurs «pistards» se distinguèrent sur cet engin. 

Crédits : AFP/ Getty

Afficher

Une fois sa carrière terminée, il deviendra entraîneur national, s'occupant notamment de Laurent Gané et de Félicia Ballanger. Toutes ses compétences sont largement reconnues, si bien que, en 2007, la Fédération chinoise fait appel à lui pour préparer son équipe de cyclisme sur piste en vue des jeux Olympiques de Pékin, et pour s’occuper notamment de Guo Shuang, laquelle obtiendra la médaille de bronze de l’épreuve de vitesse.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  MORELON DANIEL (1944- )  » est également traité dans :

SPORT (Disciplines) - Le cyclisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 181 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La vitesse »  : […] Le cyclisme sur piste est présent aux jeux Olympiques dès 1896. Une épreuve de vitesse est organisée, qui voit la victoire du Français Paul Masson. Une compétition de vitesse se déroule sur 1 000 mètres, le sprint pur se disputant lors des 200 derniers mètres. Daniel Morelon (France, 1968 et 1972), Lutz Hesslich (R.D.A., 1980 et 1988) et Jens Fiedler (Allemagne, 1992 et 1996) furent deux fois cou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-le-cyclisme/#i_98576

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « MORELON DANIEL (1944- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-morelon/