CRATÈRE (env. 370-321 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Noble macédonien qui tient une place importante près d'Alexandre lors de la conquête de l'Asie. Dans la bataille du Granique (mai ~ 334), Cratère commande, à titre de taxiarque, un régiment de fantassins macédoniens ; à Issos (~ 333) et à Gaugamèles (~ 331), il dirige l'infanterie de l'aile gauche. En dehors des grandes batailles, il est chargé à plusieurs reprises de missions de confiance ; en ~ 331, il occupe les hauteurs du pays des Ouxiens ; deux ans plus tard, il met le siège devant Cyropolis (Sogdiane) où il est blessé ; en ~ 327, il conduit une armée contre les rebelles de Paraitacène. Son audience ne cesse de s'accroître depuis le procès monté contre Philotas (fils de Parménion) en ~ 330 ; lui qui, par ailleurs, n'hésite pas à reprocher au roi d'abandonner les coutumes nationales, il joue un rôle de premier plan dans ce procès où il fait figure d'accusateur principal contre un de ses rivaux. En ~ 325, alors que Néarque commande la flotte du golfe Persique et qu'Alexandre remonte par voie de terre les côtes gédrosienne et carmanienne, Cratère reçoit le commandement du reste de l'armée qui revient par le nord (Alexandrie-Kandahar). En Carmanie, à Harmozia, il rejoint Alexandre qui, lors des noces de Suse, lui montre sa faveur en lui donnant pour femme une princesse de la lignée achéménide. Puis le roi le charge de ramener les vétérans en Macédoine, où il doit remplacer Antipater rappelé en Asie. La mort d'Alexandre (~ 323) le surprend en Cilicie. Malgré son absence des conversations de Babylone et en raison de son prestige considérable, il obtient la charge importante de gardien de la royauté d'Arrhidée. Au printemps ~ 322, il passe en Europe pour aider Antipater aux prises avec une révolte des cités grecques (guerre lamiaque) et, à l'issue de la victoire de Crannon (automne ~ 322), il épouse Phila, fille du stratège d'Europe. Alerté par Antigonos Monophtalmos, Cratère dirige avec son beau-père une expédition en Asie contre Perdiccas ; il trouve la mort au printemps ~ 321 dans une bataille livrée contre Eumène de Cardia, lieutenant de Perdiccas, en Asie Mineure.

—  Pierre BRIANT

Écrit par :

  • : agrégé de l'Université, docteur ès lettres, maître assistant à l'université de Tours

Classification

Autres références

«  CRATÈRE (env. 370-321 av. J.-C.)  » est également traité dans :

ALEXANDRE LE GRAND (356-323 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 6 441 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Vers un empire enfin organisé »  : […] L'éphémère et inutile « conquête de l'Inde » ne s'achevait donc point par un désastre. Mais l'absence du roi avait déstabilisé un empire à peine ébauché. L'année 324 fut occupée à rétablir l'autorité royale. Apprenant le retour d'Alexandre, Harpale s'était enfui vers la Grèce, qu'il tentait de soulever. Mais d'autres satrapes, macédoniens ou orientaux, s'étaient également affranchis : ordre fut do […] Lire la suite

ANTIPATROS ou ANTIPATER (400-319 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Paul GOUKOWSKY
  •  • 854 mots

Type du « vieux serviteur fidèle », Antipatros fut sans doute celui sans qui la Macédoine n'aurait jamais accédé au rang de grande puissance, puis d'empire. Né vers 400 avant J.-C., il fut en effet l'alter ego de Philippe II qui appréciait en lui peut-être moins le chef militaire que l'homme d'État. Ami d'Aristote, auteur d'une histoire, perdue, des guerres d'Illyrie et d'une vaste correspondance, […] Lire la suite

Les derniers événements

États-Unis. Début de la mission du robot « Curiosity » sur Mars. 6 août 2012

Le robot Curiosity de la N.A.S.A. se pose à la surface de Mars, dans le cratère Gale, huit mois après son lancement de Cape Canaveral (Floride), en novembre 2011. Sa mission, qui doit durer au moins deux ans, consiste à chercher d'éventuelles traces d'une vie passée […] Lire la suite

Colombie. Éruption du volcan Nevado del Ruiz. 13 novembre 1985

Le volcan Nevado del Ruiz, qui culmine à 5 400 mètres, entre en éruption. Un torrent de cendres et de boue, dévastant tout sur son passage, dévale vers la vallée d'Armero, une ville de plus de vingt mille habitants, située à une cinquantaine de kilomètres du cratère et à une centaine de kilomètres […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre BRIANT, « CRATÈRE (env. 370-321 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cratere/