CORRESPONDANCE (W. A. Mozart)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des grands compositeurs du xviiie siècle, Wolfgang Amadeus Mozart et Carl Philipp Emanuel Bach sont ceux dont nous sont parvenus le plus grand nombre d'écrits. Pour Mozart, il s'agit essentiellement de lettres, alors qu'à la correspondance du Bach de Berlin et de Hambourg s'ajoutent de nombreux articles de journaux, préfaces à ses propres œuvres, etc. L'édition la plus récente des écrits de Mozart dans la langue originale est celle de Wilhelm A. Bauer, Otto Erich Deutsch et Joseph Heinz Eibl, parue en sept volumes chez Bärenreiter de 1962 à 1975 (abrégée ci-après en BDE). Une fois n'est pas coutume, le résultat de cet immense travail a tenté un éditeur français. D'où la parution, en sept volumes également, de 1986 à 1999, d'une traduction-adaptation du BDE (collection Harmoniques de Flammarion) due à Geneviève Geffray, Française en poste au Mozarteum de Salzbourg.

En 1928, Henri de Curzon avait traduit et publié deux volumes de lettres de Mozart en s'appuyant sur les quatre volumes de Ludwig Schiedermair parus en 1914. Les documents sont chez lui nettement moins nombreux que chez Geneviève Geffray, d'autant qu'il estima devoir passer sous silence – pour ne pas choquer ses lecteurs – les « lettres scatologiques » à la cousine Bäsle. Ayant travaillé sur un original beaucoup plus vaste, Geneviève Geffray a réuni dans ses volumes I à VI neuf cent cinquante-trois documents. En outre, elle ne livre pas que des lettres de Mozart, mais aussi beaucoup de celles qui ont été écrites par des membres de son entourage, au premier rang desquels son père, Leopold, ainsi que plus de cent cinquante missives (celles du volume VI) postérieures à sa mort (on les trouve également dans le BDE). Ce ne sont pas les moins intéressantes, car il s'agit essentiellement de la correspondance entre, d'une part, Constance Mozart-Nissen, la veuve du compositeur, et la baronne Maria Anna Berchtold zu Sonnenburg (Nannerl), sa sœur, d'autre part les éditeurs Breitkopf & Härtel (Leipzig) e [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marc VIGNAL, « CORRESPONDANCE (W. A. Mozart) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/correspondance/