CONVENTION EUROPÉENNE DES DROITS DE L'HOMME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pour rendre plus effectifs les droits de l'homme, des systèmes de protection ont été mis en place à l'échelle régionale. Le plus efficace d'entre eux est sans aucun doute celui de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales, institué par le traité de Rome du 4 novembre 1950. Proclamant un grand nombre de droits-libertés, droits-participation et droits-garanties, la Convention met en évidence, selon ses termes, « une conception commune et un commun respect des droits de l'homme ». L'originalité du texte réside dans le mécanisme de garantie juridictionnelle des droits qui y sont proclamés, une cour permanente étant créée à cette fin. Celle-ci constate seulement une violation de la Convention, l'État étant libre dans le choix des moyens d'exécution de l'arrêt. Ce mécanisme très sophistiqué, qui repose principalement sur un droit de recours individuel, a permis le développement d'une jurisprudence abondante et très écoutée, contraignant de plus en plus les États à harmoniser leur législation pour respecter les droits garantis par la Convention.

—  Wanda MASTOR

Écrit par :

  • : docteur en droit, assistant temporaire d'enseignement et de recherche à l'université d'Aix-Marseille-III

Classification

Les derniers événements

4-18 juin 2021 Belgique. Levée de nombreuses restrictions sanitaires liées à la Covid-19.

droits humains, et estime que les mesures de lutte contre la Covid-19 adoptées par le gouvernement par voie réglementaire reposent sur une base légale. Elle indique toutefois que les trois lois sur lesquelles le gouvernement s’est appuyé pour prendre les décrets controversés « pourraient être contraires à la Constitution lue avec la Convention européenne […] Lire la suite

17 novembre 2020 Suisse. Condamnation de Berne par la Cour européenne des droits de l'homme.

européenne des droits de l’homme condamne la Suisse pour violation de l’article de la Convention européenne des droits de l’homme qui interdit les traitements inhumains ou dégradants en raison de la décision de renvoyer dans son pays un ressortissant gambien homosexuel. Elle estime que Berne ne s’est pas assuré que les autorités gambiennes auraient […] Lire la suite

27 octobre 2020 Belgique. Condamnation de Bruxelles par la Cour européenne des droits de l'homme.

européenne des droits de l’homme condamne l’État belge pour n’avoir pas pris en compte le risque de torture auquel était exposé un ressortissant soudanais renvoyé dans son pays d’origine en octobre 2017 et pour n’avoir pas respecté son droit à un recours effectif, en violation de la Convention européenne de droits de l’homme. Son retour à Khartoum  […] Lire la suite

3-31 mai 2020 France. Début du déconfinement.

Convention européenne des droits de l’homme la disposition de la loi d’urgence sanitaire adoptée en mars, qui permet la prolongation de plein droit des durées de détention provisoire, sans intervention du juge. Le 26 toujours, vingt organisations fédérées par la CGT, Attac et Greenpeace France présentent un « plan de sortie de crise » qui propose  […] Lire la suite

30 janvier 2020 Europe – France. Condamnation de la France par la CEDH pour surpopulation carcérale.

européenne des droits de l’homme (CEDH) condamne le gouvernement pour violation des articles de la Convention européenne des droits de l’homme interdisant la soumission à des « traitements inhumains ou dégradants » et garantissant le « droit à un recours effectif » devant les juridictions. Elle octroie aux plaignants des indemnités d’un montant total […] Lire la suite

Pour citer l’article

Wanda MASTOR, « CONVENTION EUROPÉENNE DES DROITS DE L'HOMME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/convention-europeenne-des-droits-de-l-homme/