CONSTITUANT IMMÉDIAT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Lorsqu'on souhaite segmenter un énoncé en unités plus petites et ainsi de suite jusqu'à des éléments indécomposables, les morphèmes, on est conduit à user de procédures purement formelles qui permettent de décomposer l'ensemble et chaque sous-ensemble obtenu en sous-ensembles de rang immédiatement inférieur : on établit ainsi une hiérarchie de constituants immédiats. La question se pose de savoir comment valider ce type d'analyse, étant bien entendu qu'il ne s'agit évidemment pas de réintroduire un dispositif logique tel qu'une relation sujet-prédicat. On montre donc successivement que dans la phrase (Wells) The king of England opened Parliament (« Le roi d'Angleterre a ouvert [la session du] Parlement ») : en premier lieu, the king of n'est pas un constituant, dans la mesure où on ne peut lui substituer de segment plus simple sans perturber la structure grammaticale de la phrase ; en deuxième lieu, les seuls constituants possibles sont au nombre de douze : 1. [the king of England] ; 2. [the] ; 3. [king of England] ; 4. [king] ; 5. [of England] 6. [of] ; 7. [England] ; 8. [opened Parliament] ; 9. [opened] ; 10. [open] ; 11. [ed] ; 12. [Parliament] ; enfin, la phrase ainsi que les éléments 1, 3, 5, 8 et 9 ci-dessus sont des constitués, c'est-à-dire des constituants qui ne sont pas des morphèmes. On voit ici la relation étroite que ce modèle entretient avec la linguistique structurale, à laquelle il emprunte la segmentation, et avec la grammaire générative, dont il préfigure la notion de réécriture dans les règles syntagmatiques.

—  Robert SCTRICK

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CONSTITUANT IMMÉDIAT  » est également traité dans :

BLOOMFIELD LEONARD (1887-1949)

  • Écrit par 
  • C.-H. VEKEN
  •  • 813 mots

Homme réservé, à la personnalité austère et entière, L. Bloomfield marqua de façon déterminante le développement de la linguistique aux États-Unis et dans le monde. Né à Chicago, il étudia la grammaire et la philologie germanique à Harvard et, après avoir passé un an en Allemagne, où il suivit les cours de Brugmann et de Leskien, les grands comparatistes de l'époque, il enseigna dans plusieurs uni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leonard-bloomfield/#i_51063

DISTRIBUTIONNALISME

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 964 mots

Dans le chapitre « Une méthode descriptive »  : […] Né en réaction contre les approches des grammaires mentalistes, ce courant s'est inscrit au départ dans la perspective mécaniste de la psychologie dite « behavioriste », qui entendait expliquer objectivement le comportement en termes de facteurs externes – stimulus et réponse – sans recourir à l'introspection. Dans cette perspective, le sens d'un message reste hors d'atteinte, puisqu'il est conçu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/distributionnalisme/#i_51063

HOCKETT CHARLES FRANCIS (1916-2000)

  • Écrit par 
  • Michel BRAUDEAU
  •  • 185 mots

Linguiste américain, professeur de linguistique et d'anthropologie à l'université de Cornell depuis l'année 1946. Charles F. Hockett appartient, avec Harris, Bloch et Wells notamment, à l'école structuraliste américaine qui s'est efforcée de mettre au point des procédures constantes formelles permettant d'analyser toute phrase de toute langue au moyen d'étapes catégorielles intermédiaires appelées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-francis-hockett/#i_51063

LINGUISTIQUE - Domaines

  • Écrit par 
  • Catherine FUCHS
  •  • 5 093 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La syntaxe »  : […] La syntaxe a pour objet l'organisation des morphèmes et des mots au sein de la phrase ; elle doit décrire la structure de la phrase, ainsi que la fonction des différents éléments qui la composent. Les constituants de la phrase sont généralement organisés selon une structure hiérarchique, qui peut être visualisée à l'aide de diverses représentations graphiques : boîtes, parenthésages ou arborescenc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/linguistique-domaines/#i_51063

MORPHÈME

  • Écrit par 
  • Louis-Jean CALVET
  •  • 954 mots

Le terme morphème a au moins trois sens différents en linguistique. On l'a d'abord employé pour désigner l'unité repérable dans un complexe morphologique où se découpaient un élément porteur de sens (appelé lexème ; parfois, mais plus rarement, sémantème) et un autre, grammatical, signalant l'appartenance à l'une des parties du discours (nom, adjectif, verbe, etc.). Ainsi, les termes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/morpheme/#i_51063

OCCURRENCE, linguistique

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 307 mots

On appelle « occurrence » la possibilité, pour un item linguistique, d'apparaître à un point de la chaîne. Le concept est fondamental dans la théorie distributionnelle, qui pratique sur l'axe syntagmatique des segmentations en constituants immédiats et définit notamment la notion de liberté d'occurrence, faculté pour un constituant de se retrouver dans d'autres énoncés : une séquence qui est un co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/occurrence-linguistique/#i_51063

PHRASE, linguistique

  • Écrit par 
  • Christiane MARCHELLO NIZIA
  •  • 1 010 mots

L'introduction dans la grammaire du terme et de la notion de phrase est relativement récente. Le mot lui-même, emprunté, au xvi e siècle, au latin, signifie uniquement, jusqu'à la fin du xvii e siècle, « expression, tournure ». C'est avec ce sens qu'il fait son entrée dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phrase-linguistique/#i_51063

STRUCTURALISME

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CHISS, 
  • Michel IZARD, 
  • Christian PUECH
  •  • 24 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le structuralisme américain »  : […] Le développement du structuralisme américain est d'abord lié aux deux figures tutélaires majeures de Leonard Bloomfield (1887-1949) et Edward Sapir (1884-1949), puis à leurs disciples (parmi lesquels Zellig Harris et Charles F. Hockett). La confrontation sur le continent américain à la diversité de langues indigènes inconnues plus grande que dans l'Europe occidentale explique en partie les positi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/structuralisme/#i_51063

VOCABULAIRE

  • Écrit par 
  • Robert SCTRICK
  •  • 264 mots

La linguistique, qui appelle plutôt « lexique » ce que le sens commun entend généralement derrière le terme de vocabulaire, laisse à des disciplines spécialisées le soin d'analyser, statistiquement ou par des procédures descriptives, les différents problèmes qui se posent au moment de décrire les « lexèmes » d'une langue (le français), d'un dialecte (le wallon), d'un idiolecte (le français de Raci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vocabulaire/#i_51063

Pour citer l’article

Robert SCTRICK, « CONSTITUANT IMMÉDIAT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/constituant-immediat/