COMMUNAUTARISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le juste et le bon

Pourtant, manié avec prudence, le vocable « communautarisme » conserve une réelle pertinence. Même partie d'intentions politiques très différentes, la démarche des quatre principaux auteurs communautariens obéit aux mêmes principes directeurs. Tous sont unis par une commune défiance vis-à-vis des principes du libéralisme politique, lequel ne tiendrait pas suffisamment compte, pour la formation de nos identités et de nos jugements politiques, de notre insertion dans une communauté. Le communautarisme s'appuie sur la conviction qu'on ne peut pas, comme le voudraient les libéraux, fonder une société exclusivement sur un respect des règles de droit et sur un attachement à des principes formels qui n'induiraient aucune reconnaissance de nos « significations partagées » et de nos systèmes de valeurs.

Axée sur le concept d'appartenance, une communauté politique ne repose pas seulement sur un lien coopératif mais est déjà constituée avant tout choix individuel. À la différence des associations volontaires ou des attachements contingents, fondés sur des similitudes en matière de goûts et d'habitudes de consommation, ces communautés constitutives ne signifient pas seulement que nous avons des attachements communautaires – ce que le libéralisme reconnaît parfaitement – mais que l'identité des individus est en partie constituée par la communauté à laquelle ils appartiennent. Il leur est donc impossible de faire abstraction de cette appartenance au moment de déterminer quels sont les principes de justice qui vont gouverner leur société. C'est pourquoi on ne peut pas, selon les communautariens, définir une conception de la justice sur une base abstraite, mais seulement en se référant aux valeurs substantielles véhiculées par les traditions d'une communauté historique particulière. Contre une théorie libérale jugée désincarnée car coupée des réalités concrètes, le communautarisme entend dégager les conceptions de la « vie bonne » qui devraient, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  COMMUNAUTARISME  » est également traité dans :

AMÉRIQUE LATINE - La question indienne

  • Écrit par 
  • David RECONDO
  •  • 2 810 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les mouvements indianistes : une demande d'intégration différente »  : […] Le poids politique des Indiens n'est pas proportionnel à leur poids démographique. L'inverse semble même vrai, car à l'exception de l'Équateur et de la Bolivie, c'est dans les pays où les Indiens sont largement minoritaires (Mexique , Colombie) qu'ils acquièrent une visibilité particulière sur la scène politique. Les conditions d'émergence d'un mouvement indien sont diverses ; néanmoins, elles on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-la-question-indienne/#i_27230

BOSNIE-HERZÉGOVINE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Renaud DORLHIAC, 
  • Nikola KOVAC, 
  • Noel R. MALCOLM
  • , Universalis
  •  • 13 482 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Des communautarismes toujours omniprésents »  : […] Cette crainte est loin d’être infondée si l’on tient compte du fait que, depuis la tentative avortée des États-Unis d’imposer une réforme constitutionnelle au printemps de 2006, l’idée d’une remise à plat des accords de Dayton gagne du terrain au sein de la communauté internationale. Il s’agirait alors moins de veiller à leur pleine mise en œuvre qu’à en éradiquer les effets contreproductifs, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bosnie-herzegovine/#i_27230

COMMUNAUTÉ

  • Écrit par 
  • Stéphanie MOREL
  •  • 1 424 mots

Dans le chapitre « Communauté et citoyenneté »  : […] Porter un regard sur la genèse, l'évolution et la mise en application du concept de citoyenneté dans les États modernes permet de rendre compte de la tension permanente entre universalisme et particularismes, et de la difficulté d'organiser la communauté nationale. La citoyenneté universelle « à la française » repose sur le postulat d'un dédoublement théorique de l'individu qui, en tant que cito […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communaute/#i_27230

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Ambiguïtés du communautarisme »  : […] Il est courant, tant dans les médias que dans la littérature spécialisée, de dénommer « immigrés de la troisième génération » les populations immigrées issues de sociétés musulmanes, ou les générations nées au sein de cette immigration. Il serait plus éclairant d'employer la formulation du sociologue Abdelmalek Sayad parlant de l'émigration algérienne en termes d'« âge », avec ce que cela impliqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_27230

LE PROCÈS DES DROITS DE L'HOMME. GÉNÉALOGIE DU SCEPTICISME DÉMOCRATIQUE (J. Lacroix et J.-Y. Planchère)

  • Écrit par 
  • Marie GARRAU
  •  • 1 076 mots

Dans le chapitre « La critique contemporaine des droits de l’homme »  : […] La critique « antimoderne » contemporaine se caractérise par son refus radical de l’idée même de droits subjectifs et se divise en deux branches : l’une, d’inspiration religieuse (John Milbank, Alasdair MacIntyre), considère les droits de l’homme et le libéralisme comme le produit d’une « théologie décadente » qui aurait perdu de vue le fait que la dignité de la créature s’adosse au rapport de dé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-proces-des-droits-de-l-homme-genealogie-du-scepticisme-democratique/#i_27230

LIBAN

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Elizabeth PICARD, 
  • Éric VERDEIL
  •  • 26 458 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le retour du communautarisme »  : […] Qualifié de provisoire par l'accord de Taëf, le système communautaire est sorti renforcé de la guerre, d'autant qu'au Pacte national de 1943, formule implicite et non écrite de coexistence communautaire, Taëf a substitué une formule écrite de « pacte de vie en commun », fondement de la légalité du nouveau pouvoir qui instaure la parité entre chrétiens et musulmans dans la répartition des sièges pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liban/#i_27230

ROYAUME-UNI - La société britannique contemporaine

  • Écrit par 
  • Jacques LERUEZ
  •  • 7 540 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Les défis du multiculturalisme »  : […] Dans les années 1950, sous le double effet du plein-emploi interne et de la décolonisation, le solde migratoire se retourne brusquement, d'autant plus facilement qu'à l'époque un passeport du Commonwealth donne la même liberté de circulation et les mêmes droits, notamment sociaux, qu'un passeport britannique . Devant cet afflux de « gens de couleur » et les vives inquiétudes des couches populaires […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-la-societe-britannique-contemporaine/#i_27230

TAYLOR CHARLES (1931- )

  • Écrit par 
  • Ruth ABBEY
  •  • 1 495 mots

Dans le chapitre « Signification et moralité »  : […] Il est difficile de rattacher Charles Taylor à une école philosophique particulière. Il est en effet souvent présenté comme faisant le lien entre la philosophie analytique anglo-américaine et la philosophie continentale. Influencé par Martin Heidegger et Hans-Georg Gadamer, il étudie la société selon une approche herméneutique : les sciences sociales doivent prendre en compte la signification que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-taylor/#i_27230

Voir aussi

Pour citer l’article

Justine LACROIX, « COMMUNAUTARISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/communautarisme/