COMMENSALISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En biologie, on désigne par commensalisme une interaction durable entre des individus d'espèces différentes où l'un des partenaires retire un bénéfice de l'association tandis que l'autre n'y trouve ni avantage ni véritable inconvénient. Par exemple, les poissons-clowns des récifs coralliens s'associent avec des anémones de mer ; grâce à leur immunité vis-à-vis des poisons urticants de l'anémone, ils trouvent au sein de leurs tentacules un refuge contre leurs prédateurs. Dans d'autres associations, un animal s'attache à un autre pour son transport, c'est le cas du poisson rémora qui se fixe sur un requin par sa nageoire dorsale transformée en ventouse. Il arrive aussi que des animaux consomment les débris de nourriture abandonnés par d'autres. On connaît cela chez divers insectes dont la présence est tolérée dans les fourmilières.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  COMMENSALISME  » est également traité dans :

ANNÉLIDES

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE
  •  • 7 458 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Parasitisme et commensalisme »  : […] Si l'immense majorité des Polychètes mènent une vie libre, il existe un assez grand nombre de formes commensales. Certaines habitent les tubes d'espèces sédentaires, d'autres vivent entre les épines de divers Échinodermes ou entre les valves de Cirripèdes, ou dans la coquille de bien des Lamellibranches ou encore dans la cavité branchiale de certa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/annelides/#i_7687

BACTÉRIES

  • Écrit par 
  • Jean-Michel ALONSO, 
  • Jacques BEJOT, 
  • Patrick FORTERRE
  •  • 11 039 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Écologie bactérienne »  : […] L'étude des relations des bactéries avec leur environnement est un domaine complexe, longtemps limité à l'analyse du produit final du métabolisme bactérien, tel que la fixation d'azote ou la production de méthane, par un mélange de bactéries dans un milieu non défini chimiquement. Les méthodes de séparation des bactéries et d'étude de leur métaboli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacteries/#i_7687

INTERACTIONS, écologie

  • Écrit par 
  • Pierre JOUVENTIN
  •  • 1 403 mots

Dans le chapitre « Une variété d'interactions »  : […] Il n'y a pas que des relations de prédation entre les espèces. Ce concept de compétition – le premier à être découvert parce que le plus visible (le principe d'exclusion compétitive se trouve en germe dans L'Origine des espèces de Darwin) – doit être intégré dans une vision plus large. En effet, la compétition n'est plus considérée comme la seule […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactions-ecologie/#i_7687

MICROBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • Corinne DOREL, 
  • Philippe LEJEUNE, 
  • Jean-Michel PANOFF
  •  • 3 880 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Les micro-organismes et le corps humain »  : […] Les micro-organismes entretiennent avec l'homme trois types de relations en fonction des espèces. Les micro-organismes commensaux vivent sur ou dans le corps humain sans faire de tort à leur hôte. Ils peuvent être présents de manière transitoire ou permanente et ne sont pas perçus par l'homme. Ils occupent de nombreux sites du corps humain mais son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiologie/#i_7687

PÉRISSODACTYLES

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE
  •  • 3 193 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Rhinocérotidés »  : […] Les rhinocéros sont des animaux massifs aux membres courts, à l'encolure brève, généralement d'assez grande taille ; les plus grandes espèces atteignent presque 2 mètres au garrot et pèsent 3,5 tonnes. La peau, épaisse, forme parfois des plaques rigides fortement kératinisées, reliées entre elles par un tégument plus mince et souple. Les poils son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perissodactyles/#i_7687

SYMBIOSE

  • Écrit par 
  • Pierre CACHAN, 
  • Georges MANGENOT
  •  • 5 203 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les associations entre animaux »  : […] Les associations entre animaux n'impliquent pas une liaison organique étroite entre les partenaires ; elles dépendent de comportements complémentaires et ont souvent un caractère de commensalisme. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/symbiose/#i_7687

Pour citer l’article

« COMMENSALISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/commensalisme/