Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

COLUMBIA, fleuve

Population

Aux États-Unis, Portland (Oregon), Boise (Idaho) et Spokane (Washington) sont les plus grandes agglomérations du bassin du Columbia. Au Canada, la population de tout le bassin est moins importante que celle de la ville de Spokane, avec moins de 200 000 personnes concentrées dans des petites localités dépendantes du secteur primaire ou à vocation touristique comme Revelstoke et Trail. Le fleuve traverse les territoires traditionnels de nombreux groupes autochtones, y compris les tribus Yakama, Warm Springs, Umatilla, Nez Perce, Cœur d'Alene, Spokane, Kalispel et Kootenai, les tribus confédérées de la réserve de Colville et les nations Ktunaxa, Secwepemc, Sinixt et Okanagan. Plusieurs de ces peuples vivent des deux côtés de la frontière Canada-États-Unis. Leur territoire et leur histoire la traversent.

Ces populations autochtones et les colons qui se sont établis dans la région partagent une même expérience de mobilité forcée par les inondations causées par la construction des barrages. En 1945, le Congrès américain a réservé des terres pour les habitants des villages autochtones inondés par la formation du réservoir Bonneville – plus connu sous le nom de lac Bonneville. Aux chutes des Cascades, de Kettle et de Celilo, des sites de pêche fréquentés par les Autochtones depuis des millénaires ont été submergés par la construction des barrages de Bonneville, de Grand Coulee et de The Dalles respectivement. La construction du barrage Keenleyside a fait dramatiquement monter le niveau des Arrow Lakes en Colombie-Britannique, provoquant le déplacement de plus de deux mille personnes. Le lac Koocanusa, réservoir transfrontalier en amont du barrage Libby, a détruit des sites patrimoniaux autochtones, des terres agricoles de qualité et forcé la relocalisation des populations de Rexford au Montana et de Waldo et Wardner en Colombie-Britannique.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeure agrégée, département d'histoire et d'études classiques de l'université de l'Alberta (Canada)

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • CHINOOK

    • Écrit par Agnès LEHUEN
    • 424 mots

    Indiens de la côte pacifique nord-ouest de l'Amérique du Nord, les Chinook vivaient sur le cours inférieur de la rivière Columbia, depuis l'embouchure jusqu'à The Dalles, dans l'Oregon et autour de la baie de Willapa. Grâce à cette situation privilégiée, ils devinrent des commerçants renommés pratiquant...

  • PACIFIQUE RÉGION

    • Écrit par Bernard MOMER
    • 1 539 mots
    • 2 médias
    De nombreux cours d'eau traversent le Nord-Ouest Pacifique, notamment le fleuve Columbia, qui prend sa source au Canada puis coule aux États-Unis, sur près de 2 000 kilomètres au total, et le fleuve Fraser, celui-ci entièrement au Canada, long de 1 375 kilomètres. Le bassin du Columbia est l'un des plus...

Voir aussi