CLAUSULE, musique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Forme musicale polyphonique du xiiie siècle, la clausule comporte deux parties strictement mesurées. On trouve les exemples les plus représentatifs de clausules dans les sections de déchant utilisant des fragments mélismatiques (c'est-à-dire à plusieurs notes par syllabe) de chant grégorien, qui, dans l'organum de l'école de Notre-Dame, alternent avec des sections présentant des passages de type colorature dans un rythme relativement libre, passages se détachant d'un cantus firmus au mouvement plus lent.

Conçue à l'origine comme un passage de substitution non chanté, la clausule acquit très tôt une forme bien distincte. Le premier grand compositeur de telles clausules de substitution fut Pérotin, disciple de Léonin dont le nom reste à jamais associé à l'organum à deux voix de l'école de Paris. L'adjonction à la clausule d'un texte qui lui était propre donnera naissance au motet.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  CLAUSULE, musique  » est également traité dans :

MOTET

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 3 062 mots

Dans le chapitre « Les origines »  : […] de textes pour en faciliter la mémorisation : ainsi naquirent les « tropes » et les « séquences ». De même, on adapta aux vocalises des « clausules » de l'organum des paroles différentes du texte liturgique principal, et la partie ainsi pourvue d'un texte nouveau s'appela motetus (petit mot). Isolé de l'organum, le procédé devait donner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/motet/#i_27012

Pour citer l’article

« CLAUSULE, musique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/clausule-musique/