SHANNON CLAUDE ELWOOD (1916-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 30 avril 1916 à Gaylord (Michigan, États-Unis), Claude Elwood Shannon est considéré par l'ensemble de la communauté scientifique comme le père fondateur de la théorie de l'information et des communications numériques.

Quelques participants de l’école d’été de Dartmouth (États-Unis)

Quelques participants de l’école d’été de Dartmouth (États-Unis)

Photographie

Prise en 1956, lors de l'école d'été du Dartmouth College de Hanover consacrée à l'intelligence artificielle, cette photographie en montre quelques participants dont les quatre organisateurs : Marvin Minsky (deuxième rang au centre), puis John McCarthy à sa gauche (en chemise blanche) et... 

Crédits : Photo courtesy of the Minsky family

Afficher

En 1940, il obtient un master en ingénierie électrique et un doctorat en mathématique du Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.). Pour son master, il applique l'algèbre de Boole au problème de la commutation des relais et circuits électriques. À cette époque, le système de Boole qui consiste à manipuler des 0 et des 1, et constitue actuellement le centre nerveux de tous les calculateurs modernes, était peu connu. Pour son doctorat, il applique les mathématiques à la génétique. Auteur de plusieurs ouvrages, il a également rédigé plus d'une centaine de publications dans des domaines aussi variés que la théorie de la communication, la théorie de l'information, la cryptographie, les calculateurs, les circuits et les jeux. Mais la plupart des travaux de Shannon ont été réalisés dans le contexte de l'ingénierie des télécommunications, et c'est dans ce domaine qu'il occupe une place unique.

C'est en 1941 que Shannon rejoint les Bell Telephone Laboratories, où il a été recruté pour développer des méthodes de transmission de l'information et pour améliorer la disponibilité du téléphone à longue distance. En 1948, alors que tout le monde pense qu'une transmission sur un câble doit nécessairement utiliser une onde électromagnétique, Shannon publie une théorie mathématique des communications dans le Bell System Technical Journal. L'idée, qui paraît évidente aujourd'hui, de transmettre des images, de la vidéo à l'aide d'un flux de 0 et de 1 était née. C'est à cette époque que Shannon propose d'utiliser un système de codage entre la source et le canal de transmission ainsi qu'un décodeur entre le canal et le récepteur. Ce principe est toujours utilisé aujourd'hui, entre autres pour les transmissions sur fibres [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SHANNON CLAUDE ELWOOD (1916-2001)  » est également traité dans :

COGNITIVES SCIENCES

  • Écrit par 
  • Daniel ANDLER
  •  • 19 239 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les prodromes (1936-1950) »  : […] Il est néanmoins possible de situer les « causes immédiates » de l'avènement de ces sciences dans la période qui s'étend entre le milieu des années 1930 et la fin des années 1940. Deux articles fondamentaux du grand logicien anglais A. M.  Turing encadrent symboliquement cette préhistoire : en 1936, il jetait les bases mathématiques et conceptuelles de ce qui deviendrait, au cours de la décennie s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-cognitives/#i_15794

COMMUNICATION

  • Écrit par 
  • Yves WINKIN
  •  • 4 805 mots

Dans le chapitre « Une théorie mathématique de la communication »  : […] Pendant la Seconde Guerre mondiale, nombre d'équipes de recherches civiles se constituent aux États-Unis autour de thématiques précises. C'est ainsi qu'un groupe de chercheurs se rassemble au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.) autour de Claude Shannon, un spécialiste des théories mathématiques de l'information, pour repenser la transmission télégraphique. Le télégraphe est en effet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication/#i_15794

COMMUNICATION - Les processus de la communication

  • Écrit par 
  • Robert PAGÈS
  •  • 6 240 mots

Dans le chapitre « Les aspects informationnels »  : […] Cette assimilation au schéma informationnel est justifiée dans la mesure où, pour qu'il y ait communication, il faut nécessairement que les communicateurs (émetteur et récepteur) disposent de moyens d'information au sens physique et mathématique du mot, c'est-à-dire d'au moins deux éléments discriminables par un détecteur de différences (par exemple, un appareil perceptif humain ou encore une mach […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communication-les-processus-de-la-communication/#i_15794

CRYPTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques STERN
  •  • 5 754 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La cryptographie à clé publique »  : […] La cryptologie moderne est née en 1976 avec l'introduction par deux chercheurs de l'université Stanford, Whitfield Diffie et Martin Hellman, du concept de clé publique. Leur découverte, aussi simple que lumineuse, part du principe que seule l'opération de déchiffrement doit être protégée par une clé gardée secrète : le chiffrement peut parfaitement être exécuté à l'aide d'une clé connue publiquem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cryptologie/#i_15794

ENREGISTREMENT

  • Écrit par 
  • Michel CALMET
  •  • 11 294 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « Choix de la fréquence d'échantillonnage »  : […] Le théorème de Shannon montre que pour coder un signal dont le spectre s'étend jusqu'à une fréquence maximale F M , la fréquence d'échantillonnage F e doit être supérieure à 2 F M . Si F e  = 2 F M , cela peut encore aller avec certaines conditions de phase, et tout le monde utilise inconsciemment cette propriété en traçant par exemple une courbe de tem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enregistrement/#i_15794

INFORMATION THÉORIE DE L'

  • Écrit par 
  • Henri ATLAN, 
  • Jean-Paul DELAHAYE, 
  • Étienne KLEIN
  •  • 3 074 mots

Dans le chapitre « Théorie de Shannon »  : […] Lorsque le but poursuivi est de transmettre une chaîne de caractère s à un récepteur disposant de la connaissance des fréquences p ( i ) des lettres de l'alphabet { a 1 ,  a 2 , ...,  a n }, on définira la valeur en information de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-de-l-information/#i_15794

PREMIERS ORDINATEURS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre MOUNIER-KUHN
  •  • 1 106 mots

1904 Le Britannique John Ambrose Fleming invente la diode, premier tube à vide comportant deux électrodes, qui permet de capter et de redresser un signal radio. 1906 L'Américain Lee De Forest invente la triode, tube à vide à trois électrodes, qui permet d'amplifier un faible courant électrique. Les tubes ou « lampes » de De Forest et de Flemi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiers-ordinateurs-reperes-chronologiques/#i_15794

Pour citer l’article

Frédéric GAUTHIER, « SHANNON CLAUDE ELWOOD - (1916-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-elwood-shannon/