CITÉ INTERDITE, Pékin

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Quelques années après avoir établi sa capitale à Nankin, la dynastie des Ming (1368-1644) s'est fixée à Pékin en 1409. La construction du palais impérial avait été entreprise dès 1406. Divers remaniements ou reconstructions, auxquels s'est ajoutée la construction de plusieurs pavillons au cours des xviie et xviiie siècles, n'ont pas vraiment modifié l'agencement d'ensemble de la Cité interdite. Celle-ci est protégée par une enceinte rectangulaire : de hauts murs de 960 mètres de longueur dans le sens sud-nord et de 750 mètres de longueur dans le sens est-ouest. Une porte monumentale est percée dans chaque côté. Dans l'axe principal et selon une rigoureuse symétrie se succèdent, à l'intérieur de l'enceinte, plusieurs cours flanquées de pavillons, en partant des bâtiments officiels au sud vers les palais d'habitation de l'empereur au nord. Cet ensemble, entouré par un fossé rempli d'eau, était lui-même précédé par une série de trois portes séparant des espaces fermés, Qianmen, Tian'anmen et Duanmen. Au nord de la Cité interdite se trouve la colline de Charbon qui devait avoir aussi une fonction géomantique, celle de protéger le palais des influences néfastes du nord.

Cité interdite, Pékin, Chine

Cité interdite, Pékin, Chine

photographie

Vue de nuit sur l'ordonnancement régulier et symétrique de la Cité interdite. L'ensemble forme un immense rectangle ceint d'une muraille. 

Crédits : K. Yam/ Shutterstock

Afficher

—  Alain THOTE

Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études, section des sciences historiques et philologiques, correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres

Classification


Autres références

«  CITÉ INTERDITE, Pékin  » est également traité dans :

LA CITÉ INTERDITE. VIE PUBLIQUE ET PRIVÉE DES EMPEREURS DE CHINE, 1644-1911 (exposition)

  • Écrit par 
  • Anne CHAYET
  •  • 1 234 mots

Organisée au musée du Petit Palais à Paris (9 novembre 1996-23 février 1997), l'exposition La Cité interdite. Vie publique et privée des empereurs de Chine (1644-1911) propose une présentation somptueuse, mais peut-être conventionnelle, d'un choix d'objets provenant de l'ancien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-cite-interdite-vie-publique-et-privee-des-empereurs-de-chine-1644-1911-exposition/#i_30931

PALAIS IMPÉRIAUX DE PÉKIN - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Alain THOTE
  •  • 364 mots

1264 Pékin, sous le nom de Khanbalik, devient la capitale des Mongols.1274 Début de la construction du palais impérial des Yuan (1271-1368).1368 Prise de Pékin par les Ming (1368-1644). Leur première capitale se situe à Nankin.1406 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/palais-imperiaux-de-pekin-reperes-chronologiques/#i_30931

CHINOISE CIVILISATION - Les arts

  • Écrit par 
  • Corinne DEBAINE-FRANCFORT, 
  • Daisy LION-GOLDSCHMIDT, 
  • Michel NURIDSANY, 
  • Madeleine PAUL-DAVID, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Pierre RYCKMANS, 
  • Alain THOTE
  •  • 54 353 mots
  •  • 41 médias

Dans le chapitre « De la cité-palais à la ville moderne »  : […] La capitale Shang ( xvii e - xi e  s. avant J.-C.), centre nerveux du royaume qu'elle contrôle politiquement et économiquement, protégée par son enceinte en terre damée, centrée sur ses réserves de céréales et son trésor, est animée par le roi, les dignitaires et les prêtres, eux-mêmes servis par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-les-arts/#i_30931

RENÉ LEYS, Victor Segalen - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Yves KIRCHNER
  •  • 1 333 mots

Dans le chapitre « « Je ne saurai donc rien de plus » »  : […] Le récit qui nous est proposé résulte de la relation passionnée que le narrateur entretient avec la ville de Pékin, construite selon une géométrie rigoureuse autour du centre du pouvoir, la Cité interdite. « Je vais, dit-il, pour la dixième fois l'assiéger, l'envelopper, tenter le contour exact, circuler comme le soleil au pied de ses murailles de l'est, du sud et de l'ouest, achever, si possible, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rene-leys/#i_30931

Pour citer l’article

Alain THOTE, « CITÉ INTERDITE, Pékin », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cite-interdite-pekin/