CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ou E-CIGARETTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La prise d’une bouffée de vapeur et de nicotine

Entre deux bouffées, l’e-cigarette est totalement inerte, ce qui permet à l’utilisateur d’espacer librement ses prises sans prendre en compte un risque d’extinction comme avec la vraie cigarette : cela supprime l’émission d’éléments toxiques dans l’environnement entre deux bouffées, minimisant le vapotage passif. Avec ce dispositif, le consommateur peut prendre ses doses de nicotine de façon régulière au cours de la journée (et non pas par série d’une quinzaine de bouffées prises en 5 minutes). La nicotine est infiniment moins addictogène lorsqu’elle est délivrée de cette façon, car elle n’entraîne pas la multiplication du nombre de récepteurs du cerveau sur lesquels elle vient se fixer (récepteurs dits nicotiniques), cette multiplication étant responsable de la dépendance. Une prise plus continue de nicotine dans la journée avec la cigarette électronique évite donc les pics de nicotine (shoots) de la cigarette classique ; elle pourrait permettre de diminuer l’entretien de la dépendance nicotinique tout en calmant la sensation de manque.

La bouffée d’e-vapeur est composée des mêmes éléments chimiques que l’e-liquide, contrairement à la cigarette classique pour laquelle la composition chimique de la fumée est différente de celle du tabac du fait de sa combustion. Elle est faite de fines gouttelettes, constituées surtout de propylène glycol ou de glycérol (et de très peu d’eau), qui sont associées à des arômes variées, de la nicotine (de 0 à 20 mg/ml en France), parfois un peu d’alcool et des impuretés (particules métalliques et composés chimiques divers).

Aujourd’hui, on ne connaît pas bien ce qui se dépose dans la bouche et la gorge du vapoteur et ce qui atteint les alvéoles pulmonaires, mais les e-cigarettes mises sur le marché depuis 2010 délivrent efficacement la nicotine. De nombreux fumeurs retrouvent la même gestuelle, la même sensation de « hit » (sensation agréable pour le fumeur au niveau de la gorge), le même comblement du manque qu’avec une cigarette classique. Les fumeu [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Cigarette électronique : fonctionnement

Cigarette électronique : fonctionnement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cigarette classique et cigarette électronique

Cigarette classique et cigarette électronique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur des Universités à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie, praticien hospitalier, groupe hospitalier La Pitié-Salpêtrière-Charles Foix

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Bertrand DAUTZENBERG, « CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ou E-CIGARETTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cigarette-electronique-e-cigarette/