CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ou E-CIGARETTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Principe de fonctionnement

Généralement, la cigarette électronique comporte trois parties principales : un accumulateur (ou une batterie), un dispositif de stockage du liquide (appelé e-liquide) et un atomiseur.

Cigarette électronique : fonctionnement

Cigarette électronique : fonctionnement

Dessin

Principales parties et principe de fonctionnement d'une cigarette électronique. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

– L’accumulateur, rechargeable, occupe une grande partie de la cigarette électronique. Seul, il génère une tension de 3,7 à 4,4 volts et, monté en série, il peut produire environ 7 volts. La quantité d’électricité délivrée va de 150 milliampères-heure (mAh) à 3 500 mAh (pour les Mods). Ce courant électrique sert principalement à alimenter l’atomiseur. Sur certains modèles, un système électronique permet de contrôler cette tension délivrée à l’atomiseur.

– Le dispositif de stockage de l’e-liquide peut prendre la forme d’une cartouche scellée ou d’un réservoir pour les e-cigarettes rechargeables. Il contient, en plus de l’e-liquide, un dispositif de mèches destiné à préserver l’imprégnation permanente du filament de l’atomiseur par l’e-liquide, afin que le dispositif ne soit jamais sec (sinon, il existe un risque de surchauffe et de production de substances toxiques).

– L’atomiseur est le cœur de l’e-cigarette. Constitué d’un filament qui forme une résistance électrique (typiquement de 1,25 ohm à 5 ohms), il permet de vaporiser l’e-liquide par chauffage. Rapidement, le gaz formé se condense en fines gouttelettes, formant un brouillard qui simule la fumée. L’atomiseur est souvent intégré dans la cartouche rechargeable : on parle alors de cartomiseur ou de clearomiseur.

Un capteur sensible à la dépression provoquée par l’inspiration de l’utilisateur ou un contacteur à déclenchement manuel permet d’initier le processus d’obtention de la vapeur qui est inhalée par l’utilisateur. On dit alors que celui-ci « vapote ». L’appellation « cigarette électronique » tend d’ailleurs à disparaître au profit de « vapoteuse ».

La diode lumineuse, généralement rouge, localisée à l’extrémité de la cigarette électronique et visant à simuler la combustion du tabac, est en voie de disparition sur les nouveaux modèles.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Cigarette électronique : fonctionnement

Cigarette électronique : fonctionnement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cigarette classique et cigarette électronique

Cigarette classique et cigarette électronique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin





Écrit par :

  • : professeur des Universités à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie, praticien hospitalier, groupe hospitalier La Pitié-Salpêtrière-Charles Foix

Classification

Pour citer l’article

Bertrand DAUTZENBERG, « CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ou E-CIGARETTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cigarette-electronique-e-cigarette/