CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ou E-CIGARETTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cigarette électronique : fonctionnement

Cigarette électronique : fonctionnement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Cigarette classique et cigarette électronique

Cigarette classique et cigarette électronique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


La cigarette électronique, ou e-cigarette, désigne un dispositif comportant plus ou moins d’« électronique » qui vise à simuler l’acte de fumer du tabac. Elle génère un « brouillard » de fines particules, appelé couramment « vapeur », qui ressemble visuellement à la fumée délivrée par la cigarette lors de la combustion du tabac. L’expression « cigarette électronique », inventée en 2005, fut un choix marketing : cet objet comportait alors peu d’électronique, voire pas du tout. Néanmoins, les nouveaux modèles, qui sont de plus en plus sophistiqués, intègrent davantage de composants électroniques (contrôle de la tension de la batterie, compteur de bouffées…).

Aujourd’hui, l’e-cigarette, dont l’engouement ne cesse de croître en France comme dans de nombreux pays, fait l’objet de multiples interrogations et divise les spécialistes. Que sait-on vraiment de l’effet sur l’utilisateur (appelé « vapoteur », un terme inventé par les usagers en référence à la « vapeur » dégagée par la cigarette électronique) de ce dispositif sans combustion qui est souvent présenté comme un moyen permettant de s’arrêter de fumer ?

Histoire de la cigarette électronique

Le concept d’une cigarette sans tabac a fait l’objet d’un brevet en 1965, déposé par l’Américain Herbert A. Gilbert ; mais celui-ci n’a jamais été exploité. On attribue l’invention de la cigarette électronique telle qu’on la connaît à Hon Lik, un pharmacien chinois qui se désespérait de voir la santé de son père, atteint d’un cancer du poumon, se dégrader car il ne pouvait pas cesser de fumer. Le produit qu’il élabora en 2004 fonctionnait avec des ultrasons (fournis par un dispositif piézoélectrique), qui permettaient de vaporiser un liquide contenant de la nicotine ; mais il n’était pas encore au point. Les premiers brevets déposés aux États-Unis par la société basée à Hong Kong dans laquelle travaillait Hon Lik datent de 2006. La technique de vaporisation par chauffage d’une résistance a ensuite remplacé les ultrasons et est aujourd’hui universellement répandue. Mais ce n’est que depuis 2010 [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie, praticien hospitalier, groupe hospitalier La Pitié-Salpêtrière-Charles Foix

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Bertrand DAUTZENBERG, « CIGARETTE ÉLECTRONIQUE ou E-CIGARETTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cigarette-electronique-e-cigarette/