Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LEE CHRISTOPHER (1922-2015)

Christopher Lee

Christopher Lee

L’acteur britannique Christopher Lee excella à inspirer la peur par sa seule présence dans des rôles de méchant emblématique allant du vampire – comme le comte Dracula, dans Le Cauchemar de Dracula (Horror of Dracula, 1958) et ses suites – au sorcier Saroumane dans les adaptations cinématographiques des romans de fantasy de J. R. R. Tolkien, Le Seigneur des anneaux (The Lord ofthe Rings) et Le Hobbit (The Hobbit), réalisées par Peter Jackson

Christopher Frank Carandini Lee naît à Londres le 27 mai 1922 ; sa mère est une comtesse italienne et son père un officier de l’armée britannique. Après avoir étudié quelque temps (1936-1939) à Wellington College, il sert dans la Royal Air Force (1941-1946), pendant la Seconde Guerre mondiale. D’abord écarté par les directeurs de casting en raison de sa taille imposante (1,96 m), il est finalement engagé sur le tournage de L’Étrange Rendez-vous (Corridor of Mirrors, 1948). Son premier rôle dans Frankensteins’est échappé (The Curse of Frankenstein, 1957), où il interprète le monstre créé par le personnage éponyme, marque le début d’une longue et fructueuse collaboration avec la Hammer Films, une compagnie de production qui (grâce notamment à Lee et à son partenaire attitré, Peter Cushing) a bel et bien révolutionné le film d’horreur. Christopher Lee reprendra à dix reprises le rôle de Dracula qu’il tient pour la première fois dans Le Cauchemar de Dracula. Avec Le Masque de Fu Manchu (The Face of Fu Manchu, 1965), il se lance dans une autre série de films. Il incarne tour à tour un prêtre païen dans The Wicker Man (1973) ; l’infâme Rochefort dans Les Trois Mousquetaires (The ThreeMusketeers, 1973) et ses suites ; Scaramanga, le tueur qui donne du fil à retordre à James Bond dans L’Homme au pistolet d’or (The Man with the Golden Gun, 1974) ; et le comte Dooku dans deux films de la saga Star Warsde Georges Lucas, L’Attaque des clones (Attack of theClones, 2002) et La Revanche des Sith (Revenge of the Sith, 2005). Christopher Lee sort de son registre habituel en interprétant sir Henry Baskerville dans Le Chien des Baskerville (The Hound of the Baskerville, 1959), où il retrouve Peter Cushing (dans le rôle de Sherlock Holmes). Billy Wilder saura s’en souvenir lorsque, dans La Vie privée de Sherlock Holmes (The Private Life of Sherlock Holmes, 1970), il confiera à Christopher Lee le rôle du frère du détective.

Christopher Lee est également l’auteur de plusieurs livres, dont une autobiographie, Le Seigneur du désordre (Lord of Misrule, 2003 ; première édition en 1977, sous le titreTall, Dark, andGruesome). Anobli par la reine en novembre 2001, il meurt le 7 juin 2015 à Londres.

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Christopher Lee

Christopher Lee

Autres références

  • FANTASTIQUE

    • Écrit par Roger CAILLOIS, Éric DUFOUR, Jean-Claude ROMER
    • 21 027 mots
    • 17 médias
    ...du roman de Mary Shelley, Frankenstein s'est échappé, réalisée par Terence Fisher, avec Peter Cushing dans le rôle du baron Frankenstein et Christopher Lee dans celui du monstre. Le succès, là aussi, fut tel que Hammer dut entreprendre tout un programme de productions fantastiques rivalisant...
  • GOTHIQUE LITTÉRATURE & CINÉMA

    • Écrit par Gilles MENEGALDO
    • 6 313 mots
    • 5 médias
    ...Le cycle consacré à Dracula met en relief le motif du château, mais en fait un lieu ordonné, aseptisé. La figure du vampire est fortement sexualisée. Christopher Lee compose un personnage majestueux et inquiétant dont la rigidité hiératique laisse parfois place à une souplesse animale. Le pouvoir hypnotique...
  • VAMPIRE, cinéma

    • Écrit par Jean TULARD
    • 874 mots
    • 1 média

    Le thème du vampire doit sa célébrité au cinéma. Dès le xviiie siècle, Dom Calmet avait réuni tous les éléments du mythe (monstre buveur du sang des vivants, qui ne peut mourir que d'un pieu enfoncé dans le cœur), éléments repris, au xixe siècle, par Collin de Plancy...

Voir aussi