MARTHALER CHRISTOPH (1951- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'un des plus grands metteurs en scène que la France ait découvert en Allemagne au cours des années 1990 est un musicien suisse. Suisse, et Suisse allemand, Christoph Marthaler l'est profondément (il a d'ailleurs consacré plusieurs spectacles à l'interrogation satirique de l'identité de sa petite nation) ; il est né en 1951 à Erlenbach, dans le canton de Zurich. Et s'il a suivi durant deux ans les cours de théâtre de Jacques Lecoq, c'est cependant de la musique qu'il vient avant tout : hautboïste et flûtiste de formation, il commence sa carrière dans le milieu alternatif zurichois. C'est par la musique de scène qu'il entre dans le monde du théâtre. Et ses premiers « spectacles », au début des années 1980, sont des happenings, des performances théâtrales, inspirées par exemple de Schwitters ou Satie. On peut déjà y reconnaître certains des traits distinctifs de ce qui sera par la suite l'esthétique scénique de Marthaler : l'alliance de la musique et du théâtre, la durée et la répétitivité, une structure discontinue sous-tendue cependant par une continuité rythmique et émotive, l'interrogation de la mémoire historique.

C'est au théâtre de Bâle que Marthaler commence, au tournant des années 1980-1990, à monter des spectacles dans un cadre plus traditionnel : tout d'abord des soirées chantées, comme Lorsque le front alpin rougit, tuez, Suisses libres, tuez ! (1989) ou Stägeli uf, Stägeli ab, juhee (1990), revues parodico-ironiques sur la Suisse, mais aussi des mises en scène de textes du répertoire – L'Affaire de la rue de Lourcine, de Labiche (1991), ou un mélancolique Faust. Une tragédie subjective, d'après Pessoa (1992). Tout au long de sa carrière, Marthaler montera désormais aussi bien des textes déjà existants que des spectacles entièrement originaux – textes et spectacles qu'il adapte ou conçoit généralement, depuis le milieu des années 1990, en étroite collaboration avec Stefanie Carp, sa dramaturge.

Au fil des années 1990, et en particulier avec l'énorme succès d'un Murx den Europäer ! Murx ihn ! Murx ihn ab ! (1993) qui présentait sur la scène de la Volsksbühn [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-VII, U.F.R. lettres, art, cinéma

Classification


Autres références

«  MARTHALER CHRISTOPH (1951- )  » est également traité dans :

LÉGENDES DE LA FORÊT VIENNOISE (mise en scène C. Marthaler)

  • Écrit par 
  • Didier MÉREUZE
  •  • 1 147 mots

Révélé en France en 1996 avec Murx den Europäer ! Murx ihn ! Murx ihn ! Murx ihn ab ! (Bousille l'Européen ! Bousille-le ! Bousille-le ! Bousille-le bien !), Christoph Marthaler, qui officia cinq ans à la tête du Schauspielhaus de Zurich, avant d'en être évincé en 2004, y est revenu régulièrement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/legendes-de-la-foret-viennoise/#i_31456

SCÉNOGRAPHIE LYRIQUE

  • Écrit par 
  • Alain PERROUX, 
  • Alain SATGÉ
  •  • 7 224 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les « transpositeurs » »  : […] L'un des aspects les plus significatifs de leur travail, et notamment du Ring de Chéreau, est leur manière de poser la question du lieu et du temps où se déroulent les événements représentés. Renonçant aux peaux de bêtes qui tenaient lieu de costumes dans la tradition wagnérienne, Chéreau situe l'action de L'Anneau du Nibelung à l'époque de la ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/scenographie-lyrique/#i_31456

THÉÂTRE OCCIDENTAL - Crises et perspectives contemporaines

  • Écrit par 
  • Jean CHOLLET
  •  • 3 865 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La scène éclatée »  : […] Dans le panorama du théâtre traditionnel ou institutionnel, les caractéristiques scéniques relevées depuis quelques années se sont développées, voire affinées, dans les pratiques de nouveaux metteurs en scène. Avec l’intégration des composants artistiques contemporains associés au jeu des acteurs, l’organisation de l’espace scénique et de ses forme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-occidental-crises-et-perspectives-contemporaines/#i_31456

Pour citer l’article

Christophe TRIAU, « MARTHALER CHRISTOPH (1951- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/christoph-marthaler/