CHRISTIAN X (1870-1947) roi de Danemark (1912-1947) et d'Islande (1918-1944)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils aîné du futur roi Frédéric VIII (1906-1912) et de Louise de Suède-Norvège, le futur Christian X entre dans l'armée en 1889, est nommé commandant de la garde, puis major général (1908). Prince royal en 1906, il règne après la mort de son père le 15 mai 1912. Le Danemark est alors un État moderne, de civilisation démocratique et pacifique, réparant les conséquences de la guerre des Duchés. Il assiste, à Malmö, à la première séance tenue par les monarques scandinaves lors de la Première Guerre mondiale pour affirmer leur neutralité (déc. 1914). Ses conseils au gouvernement radical de C. T. Zahle, de miner le Sund et les Belts, sont admis par les belligérants. Les femmes, dès 1908, ont obtenu le droit de vote dans les conseils municipaux et ruraux. Il signe, le 5 juin 1915, un amendement à la Constitution danoise modifiant les lois électorales étendant aux femmes âgées de vingt-cinq ans au moins le vote pour le Folketing. La même année, une nouvelle Constitution est accordée à l'Islande, et l'Acte fédéral du 30 novembre 1918 fait du Danemark et de l'Islande deux États souverains unis seulement par la Communauté royale et par un pacte d'union accordant aux nationaux des deux pays des droits réciproques de citoyenneté. Ce bien personnel disparaîtra en 1944, lorsque l'Islande se constituera en État indépendant. De sa propre initiative, Christian X renvoie le ministère Zahle, en minorité au Landsting (mars 1920), mais accepte ensuite, sans réserve, sa position de monarque parlementaire. De 1929 à 1940, c'est l'âge d'or des gouvernements de coalition socialistes-libéraux. Visitant le Slesvig du Nord, rétrocédé au Danemark par le traité de Versailles, il reçoit un accueil enthousiaste (juill. 1920).

Sa popularité ne fait que croître pendant le second conflit mondial : il incarne l'esprit de résistance nationale. Le Danemark, envahi par surprise par la Wehrmacht, est occupé le 9 avril 1940 ; Christian X a dû ordonner le cessez-le-feu à sa garde. Mais évin [...]

Invasion du Danemark

Invasion du Danemark

Photographie

Un char allemand lors de l'invasion du Danemark par les troupes d'Hitler, en avril 1940. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHRISTIAN X (1870-1947) roi de Danemark (1912-1947) et d'Islande (1918-1944)  » est également traité dans :

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 537 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La Constitution de 1866 et les progrès économiques et sociaux »  : […] Le Parti libéral dut céder la place aux conservateurs. La Constitution de juillet 1866 créait deux Chambres, l'une élue à un suffrage étendu (le Folketing), l'autre partiellement nommée par le roi et partiellement élue par les électeurs les plus imposés (le Landsting). Le gouvernement était entre les mains de la droite conservatrice ; présidé de 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danemark/#i_17058

Pour citer l’article

Claude NORDMANN, « CHRISTIAN X (1870-1947) - roi de Danemark (1912-1947) et d'Islande (1918-1944) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/christian-x/