CHENOUDA III (1923-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Cent dix-septième pape d'Alexandrie et patriarche de la prédication de Saint-Marc et de toute l'Afrique, Chenouda III a dirigé l'Église copte (église chrétienne égyptienne) de 1971 à sa mort en 2012.

Chenouda III lors de la visite du pape Jean-Paul II en Égypte en 2000

Chenouda III lors de la visite du pape Jean-Paul II en Égypte en 2000

photographie

Chenouda III restera sans doute dans les mémoires pour avoir rouvert le dialogue œcuménique avec l'Église de Rome, l'une des Églises avec lesquelles les coptes avaient rompu en 451 (concile de Chalcédoine). 

Crédits : John Samples/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Nazir Gayed Raphaël naît le 3 août 1923 à Assiout (Égypte). Il étudie l'histoire, la théologie, puis donne des cours sur la Bible au séminaire copte du Caire jusqu'en 1954. Il embrasse ensuite la vie monastique dans un monastère isolé du désert du Ouadi Natroun. Consacré évêque sous le nom de Chenouda en 1962, il succède au pape Cyrille VI en 1971. En 1973, Chenouda III rencontre le pape Paul VI à Rome, renouant ainsi un lien rompu depuis le concile de Chalcédoine de 451 (concile dont l'Église égyptienne avait rejeté les définitions dogmatiques).

Il laisse aussi le souvenir de ses prises de position vigoureuses. En 1976, il refuse de reconnaître le patriarche de l'Église éthiopienne imposé par le gouvernement marxiste du pays. Ardemment propalestinien, il s'oppose aux accords de paix israélo-égyptiens de 1979, interdisant aux coptes de se rendre sur les Lieux saints, contrôlés par l'État hébreu. En 1981, après avoir dénoncé la passivité de l'État égyptien lors de violences antichrétiennes, il est déposé et assigné à résidence par Anouar el-Sadate. Réhabilité quatre ans plus tard par Hosni Moubarak, Chenouda III cesse alors de se confronter au pouvoir égyptien, accordant au raïs un soutien sans faille, y compris quand les chrétiens sont frappés par de nouvelles violences, ou quand la perte d'influence des coptes dans l'administration et au gouvernement devient de plus en plus patente. Le printemps arabe de 2011 ne le fait pas changer d'attitude. Affaibli par la maladie depuis de nombreuses années, Chenouda III meurt le 17 mars 2012 au Caire.

Pendant ce long patriarcat, l'Église copte a vu croître le nombre de ses fidèles dans le monde. Elle en revendique dix millions en Égypte et à l'étranger. Les coptes représenteraient de 6 à 10 p. 100 de la population égyptienne.

—  Matt STEFON

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHENOUDA III (1923-2012)  » est également traité dans :

COPTES

  • Écrit par 
  • Pierre DU BOURGUET, 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 6 982 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Coptes et musulmans »  : […] Désormais la coexistence avec l' islam conditionnera l'histoire de l'Église copte. Au début, comme les hadith attribués à Mahomet en témoignent, l'islam se montra favorable, accordant aux coptes les églises des orthodoxes. Mais bientôt le droit musulman fut strictement appliqué : interdiction de construire des églises nouvelles et de réparer les anciennes, prescriptions vestimentaires et surtout c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coptes/#i_54897

Les derniers événements

1er-6 janvier 2011 • ÉgypteAttentat contre la communauté copte.

origine terroriste extérieure au pays. Les jours suivants, les forces antiémeutes dispersent des manifestants chrétiens qui expriment leur colère dans les rues d'Alexandrie et du Caire. Le 3, le patriarche copte orthodoxe Chenouda III condamne les débordements et lance un appel au calme. Il demande à [...] Lire la suite

24-26 février 2000 • Vatican - ÉgypteVisite du pape Jean-Paul II en Égypte.

au sud du Caire. Le souverain pontife, qui prône la paix dans la région ainsi qu'entre les religions, rencontre le patriarche copte, Chenouda III, et le cheikh de l'université Al Azhar, Mohammed Sayed Tantawi, principale autorité de l'islam sunnite. Le 26, Jean-Paul II se rend au monastère Sainte-Catherine, sur le mont Sinaï, après avoir célébré une messe au Caire, la veille.  [...] Lire la suite

2-17 septembre 1981 • ÉgypteDurcissement du président Anouar el-Sadate envers les opposants

en un an. Le 5, dans un discours radiotélévisé, le président Anouar el-Sadate annonce la destitution du patriarche d'Alexandrie, le pape Chenouda III, chef de l'Église copte orthodoxe d'Égypte et rappelle les mesures d'interdiction, prises en 1954, à l'encontre des activités des Frères musulmans. Cette [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Matt STEFON, « CHENOUDA III (1923-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chenouda-iii/