PEALE CHARLES WILSON (1741-1827)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre américain, né le 15 avril 1741 dans le comté de Queen Anne (Maryland), mort le 22 février 1827 à Philadelphie (Pennsylvanie).

Dans sa jeunesse, Charles Wilson Peale exerce les métiers de sellier, horloger et orfèvre. Sa carrière artistique débute lorsqu'il échange avec John Hesselius une selle contre quelques leçons de peinture. Son intérêt pour l'art grandit au contact de John Singleton Copley, un portraitiste reconnu qui lui dispense des conseils. En 1766, un groupe de mécènes du Maryland l'envoie à Londres où il étudie pendant trois ans aux côtés de Benjamin West, un peintre américain expatrié.

À son retour, Charles W. Peale devient immédiatement le portraitiste le plus en vogue du Maryland et des colonies voisines. En 1775, il part pour Philadelphie où il rejoint avec ferveur le mouvement indépendantiste, servant dans la campagne de Trenton-Princeton au sein de la milice de la ville. De 1779 à 1780, il représente les Furious Whigs, faction radicale des whigs, à l'assemblée de Pennsylvanie, activité politique qui fait du tort à sa carrière professionnelle. En 1782, Peale ouvre une galerie de portraits des héros de la révolution américaine. Quatre ans plus tard, il fonde le Peale Museum – qui deviendra le Philadelphia Museum – un musée d'histoire naturelle et de peinture, où il entend promouvoir également l'étude du droit naturel. Son objectif est de permettre l'accès direct du public à toutes sortes de collections. Situé dans l'Independence Hall, le musée renferme des tableaux de Peale, des minéraux, des animaux empaillés et toutes sortes de curiosités. Son objet le plus célèbre, et le premier du genre, est le squelette entier d'un mastodonte américain découvert en 1801 dans une ferme de l'État de New York. Charles W. Peale, qui a accompagné l'équipe archéologique, rend compte des excavations dans son tableau Exhuming the Mastodon (1806, « L'exhumation du mastodonte »). Le musée [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  PEALE CHARLES WILSON (1741-1827)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 475 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le portrait, genre américain par excellence »  : […] L'Amérique préindustrielle, pauvre en grande peinture, connut une certaine floraison dans deux domaines plus populaires et historiquement liés, l'art décoratif et le portrait. Dans la Nouvelle-Angleterre, en Pennsylvanie ou en Virginie, ce sont souvent les mêmes illustrateurs, appelés limners (étymologiquement « enlumineurs »), qui répondaient aux commandes des familles aisées en peignant des […] Lire la suite

Pour citer l’article

« PEALE CHARLES WILSON - (1741-1827) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-wilson-peale/