Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PEALE CHARLES WILSON (1741-1827)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Peintre américain, né le 15 avril 1741 dans le comté de Queen Anne (Maryland), mort le 22 février 1827 à Philadelphie (Pennsylvanie).

Dans sa jeunesse, Charles Wilson Peale exerce les métiers de sellier, horloger et orfèvre. Sa carrière artistique débute lorsqu'il échange avec John Hesselius une selle contre quelques leçons de peinture. Son intérêt pour l'art grandit au contact de John Singleton Copley, un portraitiste reconnu qui lui dispense des conseils. En 1766, un groupe de mécènes du Maryland l'envoie à Londres où il étudie pendant trois ans aux côtés de Benjamin West, un peintre américain expatrié.

À son retour, Charles W. Peale devient immédiatement le portraitiste le plus en vogue du Maryland et des colonies voisines. En 1775, il part pour Philadelphie où il rejoint avec ferveur le mouvement indépendantiste, servant dans la campagne de Trenton-Princeton au sein de la milice de la ville. De 1779 à 1780, il représente les Furious Whigs, faction radicale des whigs, à l'assemblée de Pennsylvanie, activité politique qui fait du tort à sa carrière professionnelle. En 1782, Peale ouvre une galerie de portraits des héros de la révolution américaine. Quatre ans plus tard, il fonde le Peale Museum – qui deviendra le Philadelphia Museum – un musée d'histoire naturelle et de peinture, où il entend promouvoir également l'étude du droit naturel. Son objectif est de permettre l'accès direct du public à toutes sortes de collections. Situé dans l'Independence Hall, le musée renferme des tableaux de Peale, des minéraux, des animaux empaillés et toutes sortes de curiosités. Son objet le plus célèbre, et le premier du genre, est le squelette entier d'un mastodonte américain découvert en 1801 dans une ferme de l'État de New York. Charles W. Peale, qui a accompagné l'équipe archéologique, rend compte des excavations dans son tableau Exhuming the Mastodon (1806, « L'exhumation du mastodonte »). Le musée prenant de l'ampleur, il est largement imité par d'autres musées de l'époque et le sera au siècle suivant par P. T. Barnum. En 1812, Peale le transfère à Baltimore dans le Maryland et en confie la direction à son fils Rubens.

Portraitiste prolifique, il a à son actif près de 1 100 portraits dont ceux de George Washington, Benjamin Franklin, Thomas Jefferson et John Adams. Le tracé net et la touche ferme reflètent le style néo-classique de David. Ses sept portraits de Washington d'après modèle sont maintes fois reproduits tant par lui-même que par d'autres peintres de sa famille, comme son frère James et ses fils Raphaelle, Rembrandt, Rubens et Titian s'adonnent à cet art. En 1812, Charles W. Peale écrit un traité An Essay to Promote Domestic Happiness (« Essai pour promouvoir le bonheur du foyer ») qui, selon les experts d'aujourd'hui, aurait orienté nombre de ses compositions représentant des scènes domestiques où des personnages aux attitudes libres sont cueillis dans l'intimité de leur foyer, sans solennité aucune. Peale est également un maître du trompe-l'œil. En témoigne le portrait grandeur nature de ces fils Raphaelle et Titian sur un escalier, The Staircase Group (1795) qui, intentionnellement encadré dans une véritable huisserie de porte, aurait amené George Washington à soulever son chapeau pour les saluer. Charles W. Peale doit cependant sa célébrité à ses portraits des héros de l'Indépendance et à la fondation du premier grand musée américain.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Encyclopædia Universalis. PEALE CHARLES WILSON (1741-1827) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 25/03/2009

Autres références

  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

    • Écrit par , , et
    • 13 464 mots
    • 22 médias
    ...produisit, à partir de quelques séances de pose, plus de cent portraits de George Washington, dont le plus célèbre figurera sur le billet de 1 dollar. Charles W. Peale, à la fois portraitiste, taxidermiste et naturaliste, fonda la première dynastie de peintres américains et le premier musée d'envergure,...