Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MORRIS CHARLES WILLIAM (1901-1979)

Philosophe américain dont l'œuvre est un commentaire de la théorie des signes de C. S. Peirce. Dans Signs, Language, and Behaviour (1946), Morris distingue, à l'intérieur de la sémiotique (théorie générale des signes), l'étude syntactique, qui décrit les relations des signes les uns avec les autres ; la sémantique, qui décrit la manière dont ils désignent ; la pragmatique, qui décrit la relation entre les signes et ceux qui les interprètent. Selon le principe béhavioriste, il cherche à montrer que l'interprétation des signes n'est pas un acte intérieur privé mais une conduite observable publiquement. Il considère également les éléments primitifs du comportement : notre action est une conséquence de notre interprétation d'une situation. Parti de la sémiotique, Morris s'est finalement orienté vers la psychologie sociale.

— Françoise ARMENGAUD

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : agrégée de l'Université, docteur en philosophie, maître de conférences à l'université de Rennes

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • NÉO-POSITIVISME ou POSITIVISME LOGIQUE

    • Écrit par Gilles Gaston GRANGER
    • 3 405 mots
    • 1 média
    L'un des représentants de cette attitude, Charles W. Morris, introduira une triple distinction, devenue classique, dans cette analyse du langage à laquelle il donnera le nom général de « sémiotique », théorie des signes, à la fois science particulière et organon de toutes les sciences. Les...
  • PRAGMATIQUE

    • Écrit par Francis JACQUES
    • 6 552 mots
    Morris (1938) voyait dans la pragmatique la science universelle de l'usage. Son intuition allait être directement corroborée par l'École polonaise qui introduisit la construction des métalangages. Ce devrait être, après la syntaxe et la sémantique, la troisième forme d'étude ...
  • SÉMIOLOGIE

    • Écrit par Julia KRISTEVA
    • 5 442 mots
    • 1 média
    S'appuyant sur de telles recherches, Charles W. Morris conçoit la sémiotique comme la totalisation de toutes les sciences de la symbolicité, y compris l'esthétique et la sociologie de la connaissance ou la psychologie, qui feraient partie de la branche pragmatique de la sémiotique. « Le développement...

Voir aussi