CHARANÇON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Insecte coléoptère caractérisé par un rostre – prolongeant la tête – souvent très développé et dont les larves peuvent occasionner de nombreux dégâts aux cultures.

Classe : Hexapodes ; ordre : Coléoptères ; sous-ordre : Polyphages ; famille : Curculionidés

La famille des charançons constitue le groupe le plus nombreux (environ 60 000 espèces, plus que toutes les espèces de vertébrés réunies) et le plus évolué des Coléoptères. Protocerius colossus, vivant en Inde et dans les îles de la Sonde, est le plus grand charançon du monde, atteignant 80 millimètres de longueur. Parmi les espèces les plus petites figurent celles d'Europe, qui mesurent entre 5 et 12 millimètres.

Les charançons se reconnaissent à leur rostre, plus ou moins long, à l'extrémité duquel se trouve leur bouche. Les pièces buccales, de type broyeur, sont difficiles à voir ; seules les mandibules sont en général bien visibles ; elles permettent à l'animal de ronger la surface des plantes, du bois et des graines. Les antennes, composées de 10 à 12 articles, sont insérées sur le rostre : elles comprennent un premier article allongé, le scape, puis, faisant un coude avec lui, une série d'articles formant le funicule, et une massue, ovoïde ou fusiforme, de 3 ou 4 articles. L'ensemble peut se plier à l'intérieur d'un profond sillon, réduit parfois à une fossette, qui court parallèlement à l'axe du rostre. Grâce à leurs élytres fortement sclérifiés, les charançons sont capables de conserver l'humidité et de vivre ainsi en conditions inhospitalières telles que dans des silos à grains. Les élytres, portant souvent des écailles colorées, qui sont responsables de leur éclat métallique, ne sont pas soudés l'un à l'autre, ce qui permet à l'animal de voler.

Le développement de ces insectes est de type holométabole, c'est-à-dire jalonné par les stades œuf-larve-nymphe-adulte. La larve est apode, de type vermiforme, et la nymphe est immobile. Quelques espèces, telles que Polydrosus mollis qui vit s [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur en biologie, attaché temporaire d'enseignement et de recherche

Classification


Autres références

«  CHARANÇON  » est également traité dans :

COLÉOPTÈRES

  • Écrit par 
  • Robert GAUMONT
  •  • 4 220 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Phytophages »  : […] a )  Les mangeurs de feuilles . Nombreux sont les Coléoptères qui, à l'état adulte, se comportent en défoliateurs, mais les espèces qui s'attaquent aux plantes sauvages ou aux feuilles des arbres n'ont guère d'importance économique. Ce sont surtout les Chrysomélidés qui se nourrissent de feuilles pendant toute leur existence ; parmi elles, le dor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/coleopteres/#i_7674

Pour citer l’article

Santiago ARAGÓN, « CHARANÇON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/charancon/