CHANGE, notion de

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les différents régimes de change

Le régime de change est l'ensemble des règles adoptées par une économie pour déterminer l’évolution du prix d’échange de sa devise vis-à-vis des autres monnaies. De nombreuses politiques peuvent être mobilisées : par exemple, la convertibilité du compte courant, l’ouverture du compte de capital, ou encore le pilotage du taux d’intérêt ; le principal outil demeure l'intervention des autorités monétaires sur le marché des changes. On distingue toute une variété de régimes de change, qui se répartissent entre deux cas extrêmes : les changes flexibles (ou flottants) et les changes fixes.

Dans le premier cas, le taux de change est déterminé par les mécanismes d'offre et de demande de monnaie nationale sur le marché des changes. Si les investisseurs européens achètent des titres américains qu'ils règlent en dollars, ils devront convertir d'importantes quantités d'euros, d'où une chute du taux de change EUR /USD : le dollar se renforce, on dit qu'il s'apprécie, alors que l'euro se déprécie. Comme le taux de change est déterminé sur le marché des changes, les autorités monétaires du pays n'ont pas à intervenir en théorie (en pratique, il se peut tout de même qu'elles interviennent pour limiter les fluctuations du taux de change de leur monnaie, créant une situation de flottement impur).

À l'opposé, en régime de changes fixes, le taux de change est maintenu constant, selon une parité de référence entre la monnaie du pays et un actif de référence – une devise (ou un panier de devises) aujourd'hui, l'or hier. Si les capitaux sont parfaitement libres de circuler, la Banque centrale utilise ses réserves de change – montants détenus en devises étrangères – pour maintenir la parité du change.

Tous les régimes de changes fixes ne comportent pas le même degré de rigidité. Les plus souples sont les systèmes à crémaillère (crawling pegs) adoptés par le Chili en 1982, le Brésil et le Mexique en 1994 ou encore le Venezuela en 1996. Ils combinent fixité du taux de change et flottement autorisé à l'intérieur d'une band [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

  • : docteur en économie, attaché temporaire d'enseignement et de recherche au Centre d'économie de la Sorbonne, université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne
  • : adjointe au chef du pôle d'analyse économique du secteur financier, direction générale du Trésor et de la Politique économique, ministère de l'Économie, chercheuse associée au G.A.T.E.-C.N.R.S., université de Lyon-II-Lumière

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Marc POURROY, Séverine VANDELANOITE, « CHANGE, notion de », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-notion-de/