CÉPHALÉE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Terme désignant toute douleur située au niveau de la tête, mais habituellement réservé aux seules douleurs ressenties dans la boîte crânienne. La plupart des céphalées, certainement plus de 90 p. 100, n'ont pas de cause organique et sont imputables à une attention soutenue ou à une perturbation psychique transitoire (anxiété). Le problème que le diagnostic des céphalées pose au médecin est de distinguer la céphalée banale, que tout le monde a eue ou aura, de la céphalée symptomatique, qui peut révéler une affection sérieuse, qu'elle soit psychique, comme un état dépressif sévère, ou organique. Les causes organiques des céphalées sont fort nombreuses ; si certaines sont souvent évidentes soit par leur topographie (sinusite, glaucome, migraine), soit par leur caractère aigu (méningite, hémorragie méningée), les céphalées révélatrices d'un état hypertensif ou de certaines tumeurs cérébrales peuvent tromper longtemps par leur allure banale, et seul un examen médical approfondi pourra en déterminer la nature et la gravité.

—  François BOURNÉRIAS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CÉPHALÉE  » est également traité dans :

MIGRAINE

  • Écrit par 
  • Patrick HENRY
  •  • 434 mots

Le langage courant confond souvent les termes « migraine » et « mal de tête ». La migraine ou hémicrânie constitue une variété bien particulière de céphalées, survenant par accès intermittents. Dans la crise migraineuse sans aura, la plus fréquente, la douleur est hémicrânienne et revêt souvent un caractère pulsatile ; elle est accompagnée de nausées, de vomissements ainsi que d'une intolérance a […] Lire la suite

Pour citer l’article

François BOURNÉRIAS, « CÉPHALÉE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cephalee/