CÉLESTIN V saint, PIETRO ANGELERI dit aussi PIETRO DEL MORRONE (1215-1296) pape (5 juill.-13 déc. 1294)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Isernia (Campobasso), Pierre de Morrone devient moine bénédictin au monastère de Faifoli (province de Bénévent) ; il en sera l'abbé de 1276 à 1279. À plusieurs reprises, il fait de longues expériences de vie érémitique en plusieurs endroits, notamment sur le mont Morrone, dans les Pouilles, et sur le mont Maiella, près de Sulmona. Le 5 juillet 1294, il est élu pape pour succéder à Nicolas IV (mort le 4 avr. 1292), après un conclave de plus de deux ans. Consacré à Aquila le 29 août 1294, il passe les quelques mois de son pontificat soit à Sulmona, son abbaye, soit à Capoue ou à Naples. Sa totale inexpérience et sa simplicité font le jeu de son entourage, particulièrement de Charles II, roi de Naples. Conscient de son incapacité, Célestin V démissionne le 13 décembre 1294. La possibilité d'un tel geste avait été auparavant fortement discutée ; mais, dans la décision finale, le pape engagea précisément toute l'autorité de son pouvoir personnel. Craignant peut-être que des doutes sur la validité de cette renonciation ne missent en cause sa propre légitimité, Boniface VIII, élu pape dès le 24 décembre 1294, ne cessa de faire surveiller son prédécesseur, qui mourut près d'Anagni le 19 mai 1296. La canonisation de « Pierre Célestin », en 1313, par le pape français Clément V, s'inscrit dans la suite des efforts déployés par Philippe le Bel contre la mémoire de Boniface VIII.

—  André DUVAL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CÉLESTIN V saint, PIETRO ANGELERI dit aussi PIETRO DEL MORRONE (1215-1296) pape (5 juill.-13 déc. 1294)  » est également traité dans :

CÉLESTINS

  • Écrit par 
  • André DUVAL
  •  • 434 mots

Membres d'un ordre religieux qui est issu des Ermites de Saint-Damien, ou frères de l'Esprit saint (du nom de l'abbaye du Saint-Esprit, à Sulmona dans les Abruzzes). Ceux-ci formaient depuis plus d'un quart de siècle une branche érémitique de la famille monastique bénédictine lorsque Pierre de Morrone, un des animateurs du mouvement, devint pape so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celestins/#i_17856

Pour citer l’article

André DUVAL, « CÉLESTIN V saint, PIETRO ANGELERI dit aussi PIETRO DEL MORRONE (1215-1296) pape (5 juill.-13 déc. 1294) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/celestin-v-saint-pietro-angeleri-dit-aussi-pietro-del-morrone-pape/