LAON CATHÉDRALE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

France : carte administrative

France : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Cathédrale de Laon

Cathédrale de Laon
Crédits : John Bethell/ Bridgeman Images

photographie

Cathédrale de Laon, la nef

Cathédrale de Laon, la nef
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie


Du haut de sa colline, la cathédrale de Laon (Aisne), dressée comme une carène de vaisseau, regarde au loin la plaine et les carrières d'où les bœufs ont monté, pendant près d'un siècle, les pierres qui ont servi à sa construction. Site unique en France, ce plateau en forme de butte constitue un piédestal royal à la ville altière. Cette singulière colline se divise en deux branches : l'une, à l'est, porte la ville, la cathédrale et à son extrême pointe la citadelle ; l'autre, au sud, le quartier des Creuttes et l'ancienne abbaye de Saint-Vincent.

France : carte administrative

France : carte administrative

Carte

Carte administrative de la France métropolitaine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Beaucoup d'archéologues aimeraient retrouver dans ce verrou de la vallée de l'Oise l'antique Bibrax, place de guerre des Rémois, alliés de César (le musée d'Art et d'Antiquité, fondé en 1851 par la Société académique, contient une riche collection, résultat de nombreuses explorations locales). Sous les Mérovingiens, Laon (Laudunum) hésite entre appartenir au royaume de Soissons ou à celui d'Austrasie. Pépin le Bref l'intègre dans le domaine carolingien. En 882, face à une résistance vigoureuse, les Normands échouent devant ses murailles. Elle conserve encore des vestiges des anciennes fortifications, plus récentes, il est vrai : les portes de Soissons, d'Ardon et de Chenizelles, du xiiie siècle, qui affirment la robustesse de la place. Sous la royauté capétienne, la cité de Laon, placée sous la suzeraineté de ses évêques, enhardie par ses anciennes victoires et sûre de son site, devient une commune remarquée pour son indiscipline. Elle sait qu'elle peut compter sur un deuxième point fort, la proche forteresse de Coucy qui résiste longtemps aux troupes de Louis VI. L'église Saint-Martin, contemporaine de ces événements, ancienne collégiale, puis abbaye de Prémontrés en 1124, est un bel édifice de transition sur le plan des constructions cisterciennes. Elle nous est parvenue, en partie mutilée, après les incendies et les destructions qui éprouvèrent durement la ville pendant la Seconde Guerre mondiale. L'égl [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gérard ROUSSET-CHARNY, « LAON CATHÉDRALE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cathedrale-de-laon/