BULLE, dermatologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Soulèvement épidermique circonscrit, contenant un liquide clair. La bulle se distingue par ses dimensions : elle est plus grande qu'une vésicule, plus petite qu'une phlyctène. Symptôme caractéristique de certaines dermatoses, la bulle peut toutefois apparaître occasionnellement au cours de certaines affections (lichen, prurigo, dermites artificielles, leucémides, etc.). Certaines bulles sont la conséquence d'un traumatisme, d'une brûlure, d'une gelure, d'un trouble métabolique (porphyries), de l'absorption de certaines substances et notamment de médicaments (toxidermies) et enfin de l'irritation de l'épiderme (dermite des prés). Certaines infections peuvent se traduire par des bulles, tels l'impétigo, dû aux pyogènes, ou le pemphigus de la syphilis congénitale.

Bulles (dermatologie)

Bulles (dermatologie)

photographie

Les « bulles » sont un signe fréquent en dermatologie. Les causes des bulles sont très variables, de la brûlure à l'action négative d'un médicament. 

Crédits : Grib_nick/ Shutterstock

Afficher

Les épidermolyses bulleuses sont des affections congénitales, tantôt simples et peu sévères, transmises en dominance, tantôt accompagnées de dystrophies, encore peu graves dans la forme hyperplasique, mais plus sévères dans la forme polydysplasique. Les grandes affections bulleuses apparemment primitives groupent les pemphigus et la maladie de Brocq-Dühring. Dans celle-ci, les bulles, par clivage dermo-épidermique, sont accompagnées d'autres types éruptifs et de signes fonctionnels, mais l'état général est classiquement conservé. Les recherches immunologiques tendent à opposer dans ce groupe la pemphigoïde à grosses bulles et la dermatite herpétiforme. Les bulles de l'érythème polymorphe se disposent en cocarde plus ou moins complète (herpès iris) et sont caractérisées à l'examen histologique par une nécrose de leur toit. La maladie récidive souvent avec une gravité diverse ; elle atteint les muqueuses dans l'ectodermose pluriorificielle de Fiessinger-Leroy et le syndrome de Stevens-Johnson. On retrouve dans certains cas une origine toxique ou infectieuse (notamment virale).

—  Pierre de GRACIANSKY

Écrit par :

Classification


Autres références

«  BULLE, dermatologie  » est également traité dans :

IMPÉTIGO

  • Écrit par 
  • Pierre de GRACIANSKY
  •  • 217 mots
  •  • 1 média

L'impétigo banal, dû au staphylocoque doré pathogène , réalise une poussée de pustulettes péripilaires ; il est propre à certaines régions du corps, ou bien il est favorisé par un traumatisme (grattage, macération sous compresse), une parasitose (gale), une dermatose préalable (eczéma), une irritation chimique (goudron, huile). D'évolution aiguë, il guérit aisément par les antiseptiques locaux, dè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impetigo/#i_42099

PEAU

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET
  •  • 8 222 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le derme »  : […] Le derme est responsable de la résistance et de la souplesse de la peau. Le cuir est fabriqué à partir du derme des animaux. Le derme est un tissu fibreux composé principalement de collagène et de fibres élastiques synthétisées et sécrétées par des cellules spécialisées, les fibroblastes. Il existe de nombreux types de collagènes. Le type I prédomine dans le derme moyen, le type III dans la peau f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peau/#i_42099

PEMPHIGUS

  • Écrit par 
  • Pierre de GRACIANSKY
  •  • 354 mots
  •  • 1 média

Dermatoses bulleuses, dont la bulle résulte d'une altération des cellules de l'épiderme se produisant en plein corps muqueux de Malpighi dont elle permet le clivage (acantholyse). Le pemphigus vulgaire est caractérisé par des bulles assez volumineuses apparaissant en nombre variable sur une peau saine. Les localisations buccales sont presque constantes et souvent inaugurales […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pemphigus/#i_42099

STAPHYLOCOQUES

  • Écrit par 
  • Névine EL SOLH
  •  • 1 916 mots

Dans le chapitre « Toxines staphylococciques »  : […] Les toxines élaborées par les staphylocoques peuvent être réparties en deux groupes. Le premier rassemble les toxines responsables d'une pathologie dont les symptômes sont définis et reproductibles après administration de la toxine : – Les entérotoxines émétisantes dont l'ingestion est responsable d' intoxications alimentaires (vomissements, diarrhée, douleurs intestinales, exceptionnellement sui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/staphylocoques/#i_42099

XERODERMA PIGMENTOSUM

  • Écrit par 
  • Maxime LAMOTTE
  •  • 435 mots

Maladie cutanée héréditaire, transmise selon le type récessif, et caractérisée par une sensibilité de la peau de certains enfants ou adolescents aux radiations lumineuses. Le xeroderma pigmentosum affecte les zones découvertes (mains, cou, face) et se manifeste par des plaques érythémateuses avec apparition de bulles. Les poussées bulleuses sont suivies de pigmentations lent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xeroderma-pigmentosum/#i_42099

Pour citer l’article

Pierre de GRACIANSKY, « BULLE, dermatologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bulle-dermatologie/