BRUNEL MARC ISAMBARD (1769-1849) et ISAMBARD KINGDOM (1806-1859)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Marc Isambard Brunel, le père, ingénieur français émigré, est né le 25 avril 1769 à Hacqueville (Eure) et mort le 12 décembre 1849 à Londres. Après avoir passé six années dans la marine, il rentre en France en 1793, en pleine période de la Terreur. Ses sympathies royalistes l'obligent rapidement à s'exiler aux États-Unis. Devenu ingénieur en chef de la ville de New York, il édifie de nombreux bâtiments, améliore le chenal situé entre Staten Island et Long Island, et construit un arsenal et une fonderie de canons. Il remporte le concours d'architecture organisé pour le nouveau Capitole qui doit être érigé à Washington mais, pour des raisons économiques, son projet ne sera pas développé.

M. I. Brunel invente une poulie mécanique pour navires, cet appareil de levage étant jusqu'alors actionné manuellement. En 1799, il s'embarque pour l'Angleterre afin de montrer ses plans au gouvernement britannique. Recevant l'aval de ce dernier, il installe ses machines dans le chantier naval de Portsmouth. Une fois achevé, le système, qui compte 43 appareils actionnés par 10 hommes, permet de lever, de façon régulière, une charge supérieure à celle que peuvent lever 100 hommes à la force des bras. Le chantier naval voit alors sa production augmenter et sera parmi les premiers à la mécaniser entièrement.

Inventeur prolifique, M. I. Brunel conçoit des machines pour scier le bois, fabriquer des bottes, tricoter des bas et imprimer des textes. La scierie qu'il installe à Battersea (Londres), partiellement détruite par un incendie en 1814, fait cependant faillite à cause d'une mauvaise gestion financière de ses partenaires. Le gouvernement refuse en outre la production de son usine de bottes militaires lorsque les guerres napoléoniennes se terminent en 1815. M. I. Brunel est emprisonné pour dette en 1821. Après plusieurs mois de prison, ses amis obtiennent sa libération contre le versement de 5 000 livres.

M. I. Brunel s'essaie également au génie civil. Il dessine notamment le pont suspendu de l'île Bourbon et les premiers embarcadères flottants de L [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification

Pour citer l’article

« BRUNEL MARC ISAMBARD (1769-1849) - et ISAMBARD KINGDOM (1806-1859) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/brunel-marc-isambard-et-isambard-kingdom/