BOUCHER DE PERTHES (J.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le nom de Jacques Boucher de Perthes est lié à la naissance en France, au milieu du xixe siècle, de deux disciplines scientifiques, l’archéologie préhistorique et la paléontologie humaine. Il combattit trois décennies durant pour la reconnaissance de l’« homme fossile », contemporain des grands animaux éteints. S’appuyant sur des arguments géologiques, paléontologiques et archéologiques, il parvint à réfuter l’idée d’une apparition récente de l’humanité, imposée par la chronologie biblique et par les sciences de son temps. Avec lui, l’existence humaine se creuse désormais de toute la profondeur des temps préhistoriques, ouvrant sur la possibilité d’étudier l’évolution biologique de l’homme et ses cultures aux temps paléolithiques (les plus anciens) et néolithiques (plus récents).

Boucher de Perthes est né le 10 septembre 1788 à Rethel (Ardennes). Il appartient à une famille noble, reconvertie dans l’administration des douanes au moment de la Révolution. Le nom qu’il choisit associe une partie du patronyme de son père (Boucher de Crèvecœur) à celui de sa mère, descendante de la famille de Jeanne d’Arc. Personnage pittoresque à la vie foisonnante et mouvementée, directeur des douanes d’Abbeville à partir de 1825, il est un autodidacte et un auteur prolixe de pièces de théâtre, romans, poèmes et chansons, nouvelles, mémoires et récits de voyage, pamphlets et méditations philosophiques. Son traité De la Création expose en cinq volumes (1835-1840) une théorie spiritualiste de l’évolution fondée sur la thèse de la métempsycose.

Jacques Boucher de Perthes

Jacques Boucher de Perthes

Photographie

Directeur des douanes d'Abbeville à partir de 1825, Boucher de Perthes joua un rôle fondateur dans la création de l'archéologie historique et de la paléontologie humaine. 

Crédits : Science Photo Library/ AKG-images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : professeure d'université, directrice d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, Paris

Classification


Autres références

«  BOUCHER DE CRÈVECŒUR DE PERTHES JACQUES (1788-1868)  » est également traité dans :

BOUCHER DE CRÈVECŒUR DE PERTHES (J.)

  • Écrit par 
  • Michèle JULIEN
  •  • 86 mots

Jacques Boucher de Crèvecœur de Perthes est un préhistorien français. Ce fonctionnaire des douanes d'Abbeville est considéré comme l'un des grands précurseurs de la préhistoire. Collectionneur passionné de pierres taillées et polies, il découvre en 1837, dans les alluvions de la Somme, des silex taillés au même niveau que des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jacques-boucher-de-crevecoeur-de-perthes/

ÂGE ET PÉRIODE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 1 958 mots

Dans le chapitre « Grandes classifications »  : […] Toutefois, le temps biblique reste l'ultime référence, et le Déluge, en particulier, constitue l'une des bornes temporelles de référence : peut-on, se demandent les savants, retrouver les restes d'un homme « antédiluvien » ? C'est en ces termes que l'un des fondateurs de la préhistoire, Boucher de Perthes, publie en 1847 et 1857 ses Antiquités celtiques et antédiluviennes , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/age-et-periode/#i_95729

FRANCE, archéologie

  • Écrit par 
  • Christian GOUDINEAU
  •  • 5 423 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un peu d'histoire »  : […] Pendant longtemps – jusqu'au xix e  siècle –, ce furent les monuments et les objets laissés sur notre sol par les Romains qui ont intéressé humanistes, historiens et... collectionneurs. L'idée que d'autres vestiges – aussi bien pré-romains que médiévaux – pouvaient avoir leur importance ne se fit jour, timidement, qu'à la Révolution, et encore sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-archeologie/#i_95729

PALÉOANTHROPOLOGIE ou PALÉONTOLOGIE HUMAINE

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 4 905 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’homme antédiluvien »  : […] Le rejet du catastrophisme de Cuvier et de Buckland, qui avait jusque-là entravé la reconnaissance de l'homme antédiluvien, fut essentiellement l’œuvre du géologue britannique Charles Lyell. En affirmant dans ses Principes de géologie publiés en 1833, que tous les processus géologiques et climatiques du passé étaient de même nature et de même intensité que ceux du présent, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleoanthropologie-paleontologie-humaine/#i_95729

Voir aussi

HACHE    INDUSTRIES LITHIQUES    SILEX

Pour citer l’article

Claudine COHEN, « BOUCHER DE PERTHES (J.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/boucher-de-perthes-j/