TRAJKOVSKI BORIS (1956-2004)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Boris Trajkovski, président de la République de Macédoine de 1999 à 2004, est né le 25 juin 1956 à Monospitovo, un petit village du district de Strumica (aujourd’hui en Macédoine du Nord), à la frontière bulgare, dans une région où existent deux minuscules paroisses protestantes. Ces Macédoniens ont été évangélisés à la fin de l'Empire ottoman par des missionnaires américains. Boris Trajkovski appartenait à l'Église évangéliste méthodiste.

Après l'obtention, en 1980, d'un diplôme en droit commercial et du travail à l'université de Skopje, il dirige le département juridique de la société de B.T.P. Sloboda. Parallèlement, il devient responsable du secteur jeunesse de l'Église méthodiste unifiée de Yougoslavie et président du conseil de l'Église évangélique méthodiste de Macédoine. Cela lui permet de se rendre régulièrement aux États-Unis, où il apprend l'anglais.

Dès 1992, quelques mois après l'indépendance de la République de Macédoine, il rejoint le parti nationaliste V.M.R.O. (Organisation révolutionnaire intérieure macédonienne). Sa connaissance de l'Europe occidentale et des États-Unis lui vaut la présidence de la commission des relations internationales de son parti. Pourtant, il reste un cadre moyen sans grande envergure. En 1997-1998, il devient chef de cabinet du maire de Kisela Voda, un quartier de Skopje.

Un mois après la victoire de la V.M.R.O. aux législatives de novembre 1998, il est nommé vice-ministre des Affaires étrangères. Chargé, au printemps de 1999, du délicat dossier des trois cent mille Albanais kosovars qui fuient la guerre et se réfugient en Macédoine, il se fait connaître comme un homme de dialogue et de modération.

La majorité macédonienne du pays craint alors d'être submergée par l'élément ethnique albanais. Boris Trajkovski saura calmer le jeu et, à l'été de 1999, 90 p. 100 des réfugiés auront retrouvé leur foyer. Il y gagnera d'être tête de liste de son parti à l'élection présidentielle de novembre 1999, qu'il r [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : docteur en histoire du xxe siècle de l'Institut d'études politiques, Paris, journaliste, membre du comité de rédaction de la revue Confluences Méditerranée

Classification


Autres références

«  TRAJKOVSKI BORIS (1956-2004)  » est également traité dans :

MACÉDOINE DU NORD, anc. MACÉDOINE

  • Écrit par 
  • Maria BEZANOVSKA, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Blaze KONESKI, 
  • Michel ROUX
  • , Universalis
  •  • 7 435 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La Macédoine dans le conflit kosovar »  : […] La situation se détériore le 24 mars 1999, quand l'OTAN entre en guerre contre la Serbie et bombarde la région. Près de 300 000 Albanais kosovars se réfugient chez leurs « cousins » albano-macédoniens. Le pouvoir à Skopje s'inquiète de ce déséquilibre démographique entre les albanophones et les autres ethnies, d'autant que la police découvre d'importantes caches d'armes de l'UÇK en Macédoine même […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macedoine-du-nord-macedoine/#i_28552

Les derniers événements

28 avril 2004 • MacédoineÉlection du social-démocrate Branko Crvenkovski à la présidence.

albanaise n'était présent au second tour. Le V.M.R.O.-D.P.M.N.E. dénonce des fraudes. Branko Crvenkovski succède à Boris Trajkovski, mort dans un accident d'avion en février.  [...] Lire la suite

26 février 2004 • MacédoineMort du président Boris Trajkovski.

Le président Boris Trajkovski, élu en novembre 1999, est tué dans la chute de son avion près de Mostar, en Bosnie-Herzégovine. La demande officielle d'adhésion de son pays à l'Union européenne, qu'il venait de signer, est présentée le jour même à Dublin.  [...] Lire la suite

10-27 juin 2001 • MacédoineAgitation diplomatique et fragile cessez-le-feu.

de l'O.T.A.N., la localité d'Aracinovo, située à une dizaine de kilomètres de Skopje, qu'ils occupaient depuis le 8. Le soir même, plusieurs milliers de manifestants, partisans de la manière forte à l'encontre de l'U.Ç.K.M., manifestent devant le Parlement de Skopje contre le président Boris Trajkovski et contre l'O.T.A.N. Le 27, de nouveaux accrochages se produisent entre l'armée et les troupes de l'U.Ç.K.M.  [...] Lire la suite

3-31 mai 2001 • MacédoineRegain de violence entre l'armée et les rebelles albanais.

, tandis que les combats se poursuivent, le Premier ministre déclare envisager une modification de la Constitution afin de satisfaire les revendications, notamment linguistiques, de la minorité albanaise. Le 31, le président Boris Trajkovski propose l'amnistie à une partie des rebelles de l'U.Ç.K.M. Cette dernière rejette ces concessions, exigeant d'être associée aux négociations sur l'avenir du pays, ce que refusent les autorités de Skopje.  [...] Lire la suite

14 novembre 1999 • MacédoineÉlection du conservateur Boris Trajkovski à la présidence.

Le candidat de la majorité gouvernementale, Boris Trajkovski, remporte le second tour de l'élection présidentielle, avec 53 p. 100 des suffrages. Vice-ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement de Ljubco Georgievski, Boris Trajkovski appartient à l'Organisation révolutionnaire [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Christophe CHICLET, « TRAJKOVSKI BORIS - (1956-2004) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/boris-trajkovski/