BORDEAUX, LE TEMPS DE L'HISTOIRE, ARCHITECTURE ET URBANISME AU XIXe SIÈCLE 1800- 1914 (R. Coustet et M. Saboya)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Engagée dans les années 1970, la réhabilitation de l'architecture du xixe siècle n'est plus à faire, ni auprès des historiens de l'art ni auprès des responsables du patrimoine, même si un public plus large n'a pas toujours suivi.

Longtemps, cette architecture a été regardée à l'aune d'une idée courte de la modernité. Notre génération a redécouvert l'intérêt de l'architecture néo-gothique ; elle a mis en évidence l'importance de la redéfinition des matériaux traditionnels (brique industrielle, poteries décoratives) et de la réflexion sur les programmes (prisons, hôpitaux, écoles, villas balnéaires, etc.), et non uniquement celle des nouveaux matériaux et des édifices du siècle de l'industrie (fer, verre et béton ; passages, gares et grands magasins). La démarche éclectique du xixe siècle, longtemps vilipendée comme un art vulgaire du pastiche, a elle-même été réappréciée et relue comme une tentative pour élargir à l'ensemble du patrimoine les expériences d'hybridations et de variations que l'on avait conduites depuis la Renaissance autour du seul héritage gréco-romain.

Pour mesurer aujourd'hui avec amertume l'ampleur de la catastrophe urbaine liée au triomphe de l'idéologie moderniste pendant les Trente Glorieuses, de la Libération aux années 1970, nous pouvons goûter la qualité du paysage urbain construit au cours du xixe siècle, à Paris comme en province. Pour ses boulevards et ses passages, ses gares et ses grands magasins, le paysage parisien haussmannien a toujours été situé du côté de la modernité, de Charles Baudelaire composant ses « tableaux parisiens » à Walter Benjamin célébrant « Paris, capitale du xixe siècle ». Les villes de province, elles, n'ont longtemps été fières que de leur patrimoine plus ancien, mais, après Lille et Tourcoing, Toulouse ou Rennes, la riche monographie consacrée à Bordeaux par deux de ses meilleurs connaisseurs, Robert Coustet et Marc Sab [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Claude MIGNOT, « BORDEAUX, LE TEMPS DE L'HISTOIRE, ARCHITECTURE ET URBANISME AU XIXe SIÈCLE 1800- 1914 (R. Coustet et M. Saboya) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bordeaux-le-temps-de-l-histoire-architecture-et-urbanisme-au-xixe-siecle-1800-1914/