BIRGER jarl de BJÄLBO (1210 env.-1266)

La figure de ce grand féodal, lié aux familles régnant alors en Scandinavie, incarne le moment où la Suède, au cours du xiiie siècle, s'ouvre aux influences européennes et où les principaux éléments qui pèseront sur son histoire se mettent en place dans un contexte de prospérité économique dont témoigne la floraison de nombreux villages nouveaux. Birger est le maître du pays de 1248, date à laquelle son beau-frère, le roi Éric Ericsson (1226-1250), lui confie la charge de jarl, c'est-à-dire de chef de l'armée et de la flotte des provinces orientales, jusqu'à sa mort. Birger, ayant assuré à son fils Valdemar la succession d'Éric, peut continuer à gouverner en fait le pays. Il essaie, avec l'appui de l'Église qui se fait accorder d'importants privilèges en 1248, d'imposer les prémices d'une politique d'unification aux provinces qui mènent encore une existence autonome. Il favorise l'exploitation du cuivre du Bergslag, le développement de Stockholm dont il sait apprécier la situation. Il noue d'importantes relations commerciales avec la Hanse et mène des expéditions en Finlande méridionale (Tavastehus, l'actuelle Hämeenlinna), célébrées par la Chronique d'Éric ; là, il se heurte aux intérêts de Novgorod.

—  Jean Maurice BIZIÈRE

Écrit par :

  • : agrégé d'histoire, docteur ès lettres, professeur d'histoire moderne à l'université Pierre-Mendès-France, Grenoble

Classification


Autres références

«  BIRGER jarl de BJÄLBO (1210 env.-1266)  » est également traité dans :

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 809 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Royauté et christianisme »  : […] Vers la même époque apparaissent les premiers rois historiques : Olof Sköttkonung (baptisé en 1008) et son fils Anund Jacob, qui furent chrétiens, mais dont les sujets refusèrent de se convertir. L'aristocratie paysanne de l'Uppland, enrichie par les trafics des Varègues et bien connue par les inscriptions runiques, gardait sa fidélité au grand sa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_43817

Pour citer l’article

Jean Maurice BIZIÈRE, « BIRGER jarl de BJÄLBO (1210 env.-1266) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/birger/