BIODIVERSITÉ URBAINE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Biodiversité et gradient d'urbanisation

Biodiversité et gradient d'urbanisation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Les deux principales alternatives à l'installation d'espaces naturels dans la ville

Les deux principales alternatives à l'installation d'espaces naturels dans la ville
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Biodiversité et planification urbaine

Pour aller plus loin et pour obtenir une biodiversité riche et fonctionnelle comme elle est souhaitée par de plus en plus de monde, il faut donner la possibilité à de nombreuses espèces de cheminer dans l'espace construit, tout comme cela est promu dans l'espace agricole par les réhabilitations des haies, par exemple. L'urbanisation apparaît comme une barrière à la diffusion régionale des espèces. Il faudrait donc maintenir les bois et les haies dans les nouveaux projets de planification ou créer des corridors écologiques assurant des relations entre les différents parcs ou entre ces parcs et les forêts périurbaines (fig. 2). L'idée de la trame verte, qui est constituée essentiellement des taches d'habitat (les forêts par exemple) et des corridors qui les relient (chemins creux, suite de bois proches...), peut donc être proposée aussi en ville. C'est une préoccupation aujourd'hui très forte en planification urbaine qui se retrouve dans de nombreux schémas d'organisation territoriale et plans d'urbanisation. De telles liaisons vertes, qui augmentent le capital nature au sein de la ville, offrent également d'autres services écologiques aux citadins. Leur mise en place permettrait notamment de :

Les deux principales alternatives à l'installation d'espaces naturels dans la ville

Les deux principales alternatives à l'installation d'espaces naturels dans la ville

Dessin

Aujourd'hui, dans un nouveau quartier périphérique ou dans une zone dépourvue de parc, on peut construire un grand parc d'un seul tenant (en a). Il est aussi possible d'installer un plus petit parc (en b) qu'on relie, par l'intermédiaire de corridors écologiques («liaisons vertes») et de... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

– maintenir une biodiversité ordinaire jusqu'au cœur de la ville ;

– améliorer le cadre de vie (bien-être, création de liens sociaux) ;

– servir de support pour des transports alternatifs (vélos, piétons) jusque dans le périurbain (liaison ville-campagne) quand la largeur de ces trames vertes permet les fonctions nature et transports ;

– augmenter la nature de proximité (augmentation de l'interface) sans accroître les surfaces vertes (permet donc la densification) ;

– multiplier les espaces de récréation, de loisir et d'éducation ;

– réguler certains problèmes environnementaux tels que la limitation de l'imperméabilisation du sol pour les eaux de pluie, la fixation des particules atmosphériques, le stockage du dioxyde de carbone et le tamponnage des v [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Philippe CLERGEAU, « BIODIVERSITÉ URBAINE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/biodiversite-urbaine/