TSUSHIMA BATAILLE DE (1905)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La situation militaire de la Russie en guerre contre le Japon se dégradant en Extrême-Orient, Nicolas II décide l'envoi d'une escadre de secours (4 cuirassés à peine achevés, 11 cuirassés et croiseurs anciens ou hors d'âge, 9 destroyers). Partie de la Baltique, aux ordres de l'amiral Rodjestvensky, celle-ci parvient, après un périple de sept mois de navigation épuisante pour contourner l'Afrique puis traverser l'océan Indien et les mers de Chine, à l'entrée du détroit de Corée en vue de l'île de Tsushima le 27 mai 1905. Elle est attendue par l'amiral Tōgō qui lui « barre le T » avec 4 cuirassés, 8 croiseurs cuirassés, 14 croiseurs et 21 torpilleurs. Le tir japonais, très précis, disloque les trois lignes russes. En quelques heures, les quatre cuirassés de tête sont mis hors de combat. Rodjestvensky, blessé, est fait prisonnier. Son remplaçant Nebogatov capitule avec les rares bâtiments rescapés le 28 mai au matin. Seuls un croiseur et deux destroyers rallieront Vladivostok. Le reste de l'escadre russe est coulé, capturé ou interné. Les Russes comptent 5 000 morts, 6 000 prisonniers et 700 blessés, contre 600 hommes mis hors de combat pour les Japonais, dont les pertes matérielles se limitent à trois destroyers coulés et deux croiseurs endommagés. Vraie bataille de destruction, Tsushima entraîne la suprématie du Japon en Extrême-Orient. Elle a démontré le rôle déterminant du torpilleur et de la grosse artillerie dans le combat naval du début du xxe siècle.

—  Michèle BATTESTI

Écrit par :

  • : secrétaire scientifique du Comité pour l'histoire des anciens combattants

Classification


Autres références

«  TSUSHIMA BATAILLE DE (1905)  » est également traité dans :

BATAILLES NAVALES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michèle BATTESTI
  •  • 848 mots

17 octobre 1855 Bombardement de Kinburn, durant la guerre de Crimée. La forteresse russe sur la mer Noire est détruite par trois « batteries flottantes » françaises, armées de canons rayés tirant des obus explosifs, protégées par un blindage, préfiguration des bâtiments cuirassés. 9 mars 1862 Combat de Hampton Roads durant la guerre de Sécess […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/batailles-navales-reperes-chronologiques/#i_35025

RUSSO-JAPONAISE GUERRE (1904-1905)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 231 mots
  •  • 1 média

Engagée depuis la fin du xix e  siècle en Extrême-Orient, la Russie cherche à occuper la Mandchourie et à élargir son influence en Corée, où ses intérêts se heurtent à ceux du Japon. L'échec des négociations entre les deux États, en 1903, précipite le conflit. En février 1904, le Japon détruit la flotte russe en rade de Port-Arthur. L'armée japona […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-russo-japonaise/#i_35025

MARINE

  • Écrit par 
  • Michel MOLLAT DU JOURDIN
  •  • 7 862 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Les puissances navales dans le monde contemporain »  : […] Depuis le milieu du xix e  siècle, les possibilités techniques, le rôle et la répartition des forces navales ont complètement changé. Au risque de schématiser, on pourrait distinguer quatre phases caractéristiques : les premières expériences de la nouvelle marine de guerre (guerres de Crimée et de Sécession), l'apparition de marines nationales et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marine/#i_35025

Pour citer l’article

Michèle BATTESTI, « TSUSHIMA BATAILLE DE (1905) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-tsushima/