POLTAVA BATAILLE DE (8 juill. 1709)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Victoire décisive de Pierre le Grand de Russie sur Charles XII de Suède dans la Grande Guerre du Nord. La bataille mit fin au statut de grande puissance de la Suède et marqua le début de l'hégémonie russe en Europe orientale. La bataille eut lieu au nord et à l'ouest de Poltava, ville située à l'ouest de la Vorskla en Ukraine, et opposa une armée russe de quatre-vingt mille hommes commandée par Pierre le Grand et le prince Alexandre Danilovitch Mentchikov, à dix-sept mille Suédois placés sous le commandement de Charles XII. Les Suédois avaient échoué à envahir la Russie l'hiver précédent : ils avaient dû abandonner aux mains des Russes leur principale colonne d'approvisionnement et n'étaient pas parvenus à recevoir des renforts. Malgré le manque d'hommes, d'armes et de poudre, Charles avait continué la guerre et assiégé Poltava en mai 1709. Les Russes assemblèrent leurs forces pour lever le siège. Ils creusèrent des tranchées et mirent en place un contre-siège à l'intérieur de la ligne de siège des Suédois, forçant de la sorte ceux-ci à attaquer. Charles imagina de lancer l'offensive en laissant derrière lui les redoutes russes, sans s'arrêter pour les réduire, afin d'attaquer directement les principales positions défensives russes. Cela requérait une extrême mobilité et beaucoup d'audace. Mais Charles lui-même manquait de mobilité, parce qu'il avait été blessé quelques jours plus tôt et ses généraux, eux, manquèrent d'audace ou ne comprirent pas ses plans. L'attaque suédoise se fit hésitante ; les Russes contre-attaquèrent avec quarante mille hommes et tuèrent ou capturèrent toute l'armée suédoise, à l'exception de Charles XII et de sa garde rapprochée de mille cinq cents hommes, qui s'enfuirent au sud, dans les terres turques.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  POLTAVA BATAILLE DE (8 juill. 1709)  » est également traité dans :

PIERRE Ier LE GRAND (1672-1725)

  • Écrit par 
  • Roger PORTAL
  •  • 4 120 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La recherche de débouchés maritimes »  : […] Le règne de Pierre est placé, tout entier, sous le signe de la guerre. Relégué hors de la Cour sous la régente Sophie, il avait reçu une éducation exceptionnellement libérale, en dehors de toute surveillance officielle ; fréquentant les étrangers du faubourg « allemand » de Moscou, rassemblant autour de lui les têtes chaudes de l'aristocratie, il avait constitué, pour des jeux militaires, deux com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-ier-le-grand-1672-1725/#i_40748

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'expansion territoriale »  : […] Le régne de Pierre le Grand (1689-1725) marque un tournant et inaugure un siècle de nouvelle expansion territoriale, de développement économique rapide, de participation directe de la Russie (proclamée Empire en 1721) à la politique européenne . Les réformes de Pierre le Grand ont fait subitement avancer, dans la voie du modernisme occidental, la Russie, qui prend place parmi les monarchies écla […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_40748

NYSTAD TRAITÉ DE (1721)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 205 mots

Conclu par Frédéric I er de Suède et Pierre le Grand, tsar de Russie, le traité de Nystad est le quatrième accord bilatéral qui, de 1719 à 1721, règle les conséquences de la guerre du Nord (1700-1721) et de l'effondrement suédois, symbolisé par la mort, en pleine campagne norvégienne, de l'épique roi Charles XII (1697-1718). Héritier d'un empire hégémonique en Baltique, surtout après les traités […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-nystad/#i_40748

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 635 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « L'État autonome des hetmans et l'Ukraine Slobidska »  : […] Après la partition de 1667, l'État autonome des hetmans, ou Hetmanat, fut limité géographiquement à l'Ukraine de la rive gauche du Dniepr. À sa tête se trouvait l'hetman, élu en théorie par une assemblée générale cosaque mais en pratique par les officiers supérieurs ( les starchina ), qui étaient largement influencés par la préférence du tsar. Les modalités de l'autonomie furent renégociées à chaq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_40748

Pour citer l’article

« POLTAVA BATAILLE DE (8 juill. 1709) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-poltava/