BREITENFELD BATAILLE DE (1631)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tournant décisif dans la guerre de Trente Ans, la victoire de Gustave-Adolphe II sur l'armée impériale à Breitenfeld, au nord de Leipzig, le 17 septembre 1631, marque pour la première fois la supériorité suédoise dans la conduite des batailles. À Tilly, qui a disposé son infanterie « à l'espagnole » en dix-sept carrés de 1 500 à 2 000 piquiers et mousquetaires, protégée par 26 canons, avec aux ailes sa cavalerie, Gustave-Adolphe oppose sur une ligne parallèle, son infanterie fractionnée en brigades ou demi-brigades dotées d'une artillerie légère (canons de 4 livres, dits de Wurmbrandt), et poste des mousquetaires entre ses escadrons de cavalerie. La cavalerie impériale, qui charge au pistolet, rang par rang (caracole) est repoussée par les mousquetaires. La cavalerie de Gustave-Adolphe contre charge alors à l'épée, puis son infanterie, très mobile, immobilise les lourds carrés de Tilly, et retourne contre eux leurs propres canons. La victoire est totale. Ainsi s'achève une bataille où, pour la première fois, la mobilité et la puissance de feu (utilisation des cartouches et pratique du feu de salve) l'ont emporté sur le nombre et la force des piques.

—  Jean-Pierre BOIS

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Nantes, directeur du C.R.H.M.A. (Centre de recherche sur l'histoire du monde atlantique)

Classification


Autres références

«  BREITENFELD BATAILLE DE (1631)  » est également traité dans :

EUROPE : GUERRES DE RELIGION - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 363 mots

1631 Défaite impériale à Breitenfeld face aux troupes suédoises et saxonnes, commandées par le roi Gustave-Adolphe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-guerres-de-religion-reperes-chronologiques/#i_34910

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 815 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'accession à la puissance »  : […] Il redoutait en effet le pouvoir grandissant des Habsbourg et la Ligue catholique. Les armes forgées par Louis de Geer et ses forgerons immigrés de Liège et l'audacieuse rénovation de la tactique gustavienne, allégeant mousquets et canons dans des corps indépendants, manœuvrant en ordre mince, couverts aux ailes par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_34910

TRENTE ANS GUERRE DE

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 3 272 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Enjeux du conflit : les interventions étrangères »  : […] et de Saxe à entrer dans son alliance ; il vainquit Tilly à Breitenfeld (1631). L'essai d'arbitrage de la France avait échoué : les protestants étaient tous regroupés derrière le roi de Suède, les catholiques derrière l'Empereur. C'est alors que celui-ci rappela Wallenstein. Les victoires suédoises, favorisées par les subsides français, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-de-trente-ans/#i_34910

Pour citer l’article

Jean-Pierre BOIS, « BREITENFELD BATAILLE DE (1631) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-breitenfeld/