Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BREITENFELD BATAILLE DE (1631)

Tournant décisif dans la guerre de Trente Ans, la victoire de Gustave-Adolphe II sur l'armée impériale à Breitenfeld, au nord de Leipzig, le 17 septembre 1631, marque pour la première fois la supériorité suédoise dans la conduite des batailles. À Tilly, qui a disposé son infanterie « à l'espagnole » en dix-sept carrés de 1 500 à 2 000 piquiers et mousquetaires, protégée par 26 canons, avec aux ailes sa cavalerie, Gustave-Adolphe oppose sur une ligne parallèle, son infanterie fractionnée en brigades ou demi-brigades dotées d'une artillerie légère (canons de 4 livres, dits de Wurmbrandt), et poste des mousquetaires entre ses escadrons de cavalerie. La cavalerie impériale, qui charge au pistolet, rang par rang (caracole) est repoussée par les mousquetaires. La cavalerie de Gustave-Adolphe contre charge alors à l'épée, puis son infanterie, très mobile, immobilise les lourds carrés de Tilly, et retourne contre eux leurs propres canons. La victoire est totale. Ainsi s'achève une bataille où, pour la première fois, la mobilité et la puissance de feu (utilisation des cartouches et pratique du feu de salve) l'ont emporté sur le nombre et la force des piques.

— Jean-Pierre BOIS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur à l'université de Nantes, directeur du C.R.H.M.A. (Centre de recherche sur l'histoire du monde atlantique)

Classification

Pour citer cet article

Jean-Pierre BOIS. BREITENFELD BATAILLE DE (1631) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/02/2009

Autres références

  • EUROPE : GUERRES DE RELIGION - (repères chronologiques)

    • Écrit par
    • 356 mots

    1531 Création de la Ligue de Smalkalde, union défensive des États protestants de l'Empire. Défaite de Zwingli et des troupes zurichoises à Cappel face aux catholiques ; les cantons suisses catholiques et protestants signent une « paix nationale ».

    1547 Défaite protestante à Mühlberg...

  • SUÈDE

    • Écrit par , , , , , , , , et
    • 35 770 mots
    • 19 médias
    ...pour des mobiles religieux, politiques, économiques ou stratégiques. Il redoutait en effet le pouvoir grandissant des Habsbourg et la Ligue catholique. Les armes forgées par Louis de Geer et ses forgerons immigrés de Liège et l'audacieuse rénovation de la tactique gustavienne, allégeant mousquets et...
  • TRENTE ANS GUERRE DE

    • Écrit par
    • 3 288 mots
    • 2 médias
    ...Suède répondit à l'appel des protestants alarmés. Il obligea les Électeurs de Brandebourg et de Saxe à entrer dans son alliance ; il vainquit Tilly à Breitenfeld (1631). L'essai d'arbitrage de la France avait échoué : les protestants étaient tous regroupés derrière le roi de Suède, les catholiques derrière...